Stranger Things - Darkness on the Edge of Town, de Adam ChristopherFêtes de fin d’année, Hawkins, 1984. Le shérif Jim Hopper n’a qu’une envie : profiter tranquillement de son premier Noël en compagnie de celle qui est désormais sa fille adoptive. Mais la jeune Onze a d’autres projets. Malgré les protestations de Hopper, elle remonte un carton étiqueté  » New York  » de la cave, et l’assaille de questions : pourquoi le shérif a-t-il quitté Hawkins toutes ces années avant ? Pourquoi ne parle-t-il jamais de cette période de sa vie ? Et malgré ses réticences, Hopper entame l’histoire de la nuit à New York où, pour lui, tout a changé…
Été, New York 1977. Le jeune policier commence une nouvelle vie après plusieurs années passées au Vietnam. Une vie de famille harmonieuse avec sa femme et sa petite fille, un tout nouveau poste d’enquêteur au NYPD… Tout semble aller à merveille jusqu’à une série de meurtres étranges, très ritualisés, qui lui sont en plus aussitôt retirés par le FBI. Furieux, le jeune homme décide d’enquêter quand même, et infiltre sous couverture un gang des rues. Mais bientôt, une immense panne de courant plonge la ville entière dans le noir… des ténèbres bien plus profondes que ce qu’aurait pu imaginer Hopper.
Stranger Things – Darkness on the Edge of Town lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les aventures de l’un des personnages favoris des fans de la série, le shérif Jim Hopper, confronté au célèbre black-out de 1977 à New York.

Lumen – 601 pages – 17 euros.

Un roman policier estampillé Stranger Things, enrubanné de suspense et de son ambiance pré-apocalyptique étonnante !

Oh ! Le troisième roman Stranger Things officiel ! Enfin, j’ai pu le lire et achever cette nouvelle phase de publication de livres en rapport avec la série télévisée désormais culte. Me voilà paré pour affronter les nouvelles aventures qui attendent nos personnages favoris d’ici quelques jours… Ce roman inédit offre peut-être quelques réponses aux interrogations les plus prenantes de cette saga !

Jim Hopper, les mains dans l’eau chaude de l’évier, contemplait les gris flocons de neige tomber, au travers de la vitre. Les fêtes de Noël ne résonnaient pas comme synonyme de gaieté. Depuis Sarah, Jim avait perdu toute foi envers cette période de réjouissances familiales. Au début, le deuil s’attachait à lui comme une malédiction, avant qu’il ne soit remplacé par une sensation de résignation. Il ne pouvait rien faire pour améliorer cette situation, et il le savait plus que tout. L’habitude venait passer par là pour tenter d’adoucir lentement les émotions qui pouvaient l’être. La haine avait été son compagnon de route durant de longues années. Mais ce Noël, tout serait différent, pour une fois. Il y avait Jane Hopper, alias Onze. Il était désormais son père adoptif, et il ne serait plus seul pour passer les fêtes de Noël. Il fallait donner l’exemple et devenir un père exemplaire. Il devait le faire pour cette jeune fille dont l’existence n’avait jamais été simple depuis sa naissance…

Les flocons poursuivaient leur travail. La couche de neige continuait de se développer malgré l’absence d’annonce à la radio. Aucune tempête ne devait arriver, en principe, même si le présentateur local de la météo conseillait de rester chez soi et de profiter de la chaleur de son foyer. Les conditions devenaient dangereusement praticables. Jim, ses mains toujours plongées dans l’eau, rêvassait. La chaleur de l’eau s’était dissipée, et Jane tentait comme elle le pouvait de sortir son père de ses pensées. Une fois sorti de réminiscences, Jim demanda à Jane si elle avait pu contacter Mike. Les garçons avaient offerts un cadeau des plus formidables à leur amie. Un talkie-walkie qui lui permettrait d’appeler ses amis quand bon lui semblera. Au détail près qu’ils devraient être suffisamment à proximité pour que la communication passe. Jim se décevait lui-même, le présent qu’il avait offert à sa fille adoptive n’était pas aussi exceptionnel que celui offert par ses amis. Jim, depuis Sarah, semblait avoir perdu l’habitude d’être père…

Quand Jim Hopper joue les conteurs pour Onze, on lui découvre une existence cachée qui pourrait bien sonner le début du monde à l’envers…

Terrifiant et terrible en même temps ! Cette nouvelle lecture signée Stranger Things valait bien ses quelques heures de lecture acharnées ! Ici, en comparaison avec le premier roman officiel, Suspicious Minds, on se retrouve dans un genre bien différent. Terminé la science-fiction, place au policier qui se dote d’une petite touche de glauque et de mystères mystérieux ! Cela fait quelques lectures maintenant que je me retrouve à partir à l’aventure dans des univers policiers où les enquêtes vont bon train. Et je dois dire que ce roman offre de bien belles perspectives. Cette nouvelle enquête, qui n’est pas des moindres, recèle bien des secrets. Elle a même l’audace de nous permettre d’entrer dans les non-dits de Jim Hopper. Jamais je n’aurai pu penser que son background était aussi développé et riche que celui-ci. J’adore ces romans, qui ajoutent encore une note de profondeur que protagonistes. C’est comme une continuité au format audiovisuel, réservée aux amateurs de lecture !

Je suis bien content d’apprécier la lecture. Sinon comment font les personnes qui se contentent de leur écran ? Ils ne perdent peut-être pas tant que cela, puisque cette histoire inédite n’a pas lieu d’être révélée. Mais en lisant ce roman, vous avez de quoi briller en société ou apercevoir des petits clins d’œil qui pourraient se faufiler ci et là dans la série télévisée pour saluer ses plus grands fans. Je rêve un peu ? C’est d’accord, je m’arrête là. Tout ça pour vous dire que cette intrigue n’a en aucun cas été bâclée sous prétexte que le roman allait se vendre quoi qu’il arrive. Cette histoire, je l’ai lue avec une facilité déconcertante, sans buter sur aucun mot ou terme incompréhensible, et c’est un vrai bonheur. Les revirements de situation sont exceptionnels, tout comme l’implication des différents personnages qui se modifie avec le temps. J’aurai pu penser que l’histoire serait uniquement centrée sur Jim Hopper, alors que non, des protagonistes secondaires, tout aussi authentiques, prennent place et donnent un sens aux choix de Hopper.

Jim aurait d’ailleurs pâle figure s’il était seul dans cette grande ville de New York qui ne trouve jamais le sommeil. L’ambiance y est particulière. Je ne pensais pas, qu’à une période donnée, les finances de cette mégalopole étaient au plus bas niveau. Il fallait alors jouer avec certains leviers pour abaisser le financement de quelques institutions. Et là police ne demeurait pas en reste. Les forces de l’ordre devaient relever des défis toujours plus grands, et avec des moyens en déclin. Enfin, cela dépendait aussi des quartiers. Les zones riches, aux abords de Central Park, vivaient dans un cocon de luxure qui les épargnait des tas de problèmes de criminalité qui frappaient un peu plus loin. Dans ce contexte, Jim Hopper fait son entrée à New York, avec l’intention de mener ses missions à bien. Et dans un univers en plein changement, affublé d’une collègue inspectrice, une des toutes premières femmes assignées à ce poste, il va devoir trouver sa place alors que des meurtres étranges apparaissent et que des gangs disparaissent des radars

Lentement, tout se met en place pour semer les doutes et plonger une cité des plus majestueuses dans les torpeurs d’un apocalypse annoncé…

Ma note : 5/5

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It