Au sein de la Maison de l’Aumône, les choses ne tournent pas rond. De vieilles rivalités s’éveillent à nouveau, tout en prenant de l’ampleur. Le Grand Maître, Aymon de Montagne, décide de faire cesser ces agissements et d’enquêter quand une poupée est retrouvée enterrée dans le cimetière. Un mauvais présage qui ne signe rien de bon…

Un polar médiéval trépidant et mystérieux, imaginé par Catherine Cuenca, nominée au Prix des Mordus du Polar 2020

Saint-Antoine-en-Viennois, 1297.

Poupées enterrées dans le cimetière, serviteurs qui disparaissent et tombes profanées… Depuis quelque temps, la Maison de l’Aumône fait face à d’étranges manifestations !
Lorsqu’Aymon de Montagne, Grand Maître des lieux, est accusé de sorcellerie, le jeune Gabin décide de mener l’enquête.
Convaincu de l’innocence de son mentor, il tente de comprendre ce qui se trame dans l’ombre de l’hôpital…

Il devra composer avec mademoiselle Sybille, la nièce d’Aymon, qui semble détester son oncle, et la jeune servante Ysabeau qui, malgré sa cécité, paraît au courant de bien des secrets… Et si un Mal insidieux rodait vraiment dans les entrailles de l’hôpital, comme les autorités semblent le croire ?

Scrineo – 368 pages – 16,90 euros (broché).
Date de sortie : 8 octobre 2020.

Un polar historique qui s’inscrit dans l’univers religieux des aumôneries…

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. J’ai été fort intrigué par ce livre. Un polar se déroulant dans une époque reculée, avec pour ambiance l’église et le domaine religieux. Je n’ai beau pas être un grand fan de ce type de décor, j’ai voulu sauter le pas pour sortir de ma zone de confort.

Je lis peu de polar, et encore moins de romans historiques, si bien que j’ai vite été surpris par les premières scènes. Les actions s’enchaînent avec vigueur, et je me suis pris au jeu de cette enquête complexe, où les protagonistes fourmillent en tous sens.

Une enquête qui oscille entre mystères et scènes macabres…

Je pense que ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains. Certaines scènes méritent leur titre de scène gore. Heureusement, elles sont peu nombreuses. J’ai été de surprise en surprise avec cette histoire, tout en suivant des protagonistes différents à chaque fois. Leurs interactions sont parfois difficiles à suivre. Entre les liens familiaux, d’amitié, et même de haine, il peut être facile de se perdre dans cette profusion de personnages et d’informations.

Chaque protagoniste profite néanmoins d’une personnalité propre, ainsi que de traits physiques ou caractériels qui vont les distinguer les uns des autres. Ce que j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié ! En tout cas, je n’ai pas été emballé par l’ambiance et les décors religieux, et par tout cet ensemble lié à l’église. Je ne me suis pas senti à l’aise dans cet univers, même si je conçois que cela est le but recherché.

C’est une lecture qui m’a mis à mal à de nombreuses reprises, et qui m’a bousculé dans mes habitudes. Je me suis attaché à quelques jeunes personnages, et surtout, avec l’envie d’en découdre avec d’autres. Je ne suis pas resté de marbre derrière les pages de ce livre.

Le dénouement de cette enquête est plutôt inattendu, alors que faux-semblants s’enchaînent constamment. L’intrigue, bien ficelée, du début à la fin, m’a offert un moment de réflexion intense, et… très spécial !

Ma note : 3,5/5

Vous pouvez retrouver cet ouvrage et bien d’autres sur la boutique de l’éditeur Scrineo !

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles