Yesterday’s Gone – Saison 2 – Episode 5 et 6, de Sean Platt et David WrightLa Boricio Team est éclatée, décimée. Charlie et Adam, livrés à eux-mêmes, partent à la recherche de Boricio et de Callie, qui a été enlevée. Se croyant abandonné des siens, Boricio a décidé de se rendre au Sanctuaire pour, peut-être, les y retrouver. Ou, à défaut, s’y amuser, comme un loup affamé lâché au sein du troupeau du Prophète. Avec son arrivée, les choses deviennent encore plus confuses. Voilà plusieurs jours que le Prophète ne se montre plus. L’ascendant du Frère Rei en son absence est de plus en plus prégnant. Le pouvoir pourrait bientôt changer de mains. Tous les acteurs du drame sont réunis au sein du Sanctuaire. Quoi qu’il advienne, les évènements suivront leur cours et nul ne semble en mesure de s’y opposer…

Outrefleuve – 233 pages – 11,90 euros.

Un final de seconde saison haut en couleur qui ravira tous les adeptes du genre !

Voilà que s’achève la lecture de ces deux derniers épisodes. Cette seconde saison aura été lue en deux temps trois mouvements. Et, comme toujours, avec une intensité et une passion sans pareil. Mes craintes de l’époque, à savoir la profusion de personnages, n’a été que réduite à néant grâce au génie des deux auteurs ! Cette série vaut son pesant d’or.

John, se tenant au cœur du Sanctuaire, dans sa chambre, savait que le temps était bientôt venu. John se mouvait dans cette créature qu’il incarnait. Dès le début de sa journée, il méditait. Cela lui permettait d’étendre les filaments de son esprit bien au-delà des murs de la pièce. Jusqu’à rencontrer les autres créatures qui rôdaient dans les bois non loin de là. Elles se contentaient de patrouiller de façon désordonnée, se dissimulant dans les ombres de ce nouveau monde. Il capta le message qu’il attendait depuis très longtemps. Le moment était venu, c’était pour bientôt. John sentait que sa puissance grandissait un peu plus chaque jour. Sa vigueur n’avait jamais été aussi prononcée que jusque là. D’un simple geste, il aurait pu anéantir tous ces êtres humains qui habitaient le Sanctuaire. Sa force était telle qu’ils n’auraient pas eu le temps de réagir pour faire face.

John se moquait éperdument de ce Prophète autoproclamé qui croyait dur comme fer que son Dieu protégeait ce lieu des intrusions. John connaissait l’envers du décor, et il était à l’origine de cette quiétude apparente. Toutes ces histoires que le Prophète évoquait à tout bout de champ, c’était de la connerie. Il n’existait pas de terre sainte, ni quoi que ce soit qui s’en rapprochait. John était le seul vers qui il fallait se tourner. Lui qui les protégeait depuis beaucoup trop de temps déjà. Pour le moment, le Prophète l’aidait. Sans le vouloir, certes, mais tout de même. Il guidait les brebis égarées vers le Sanctuaire, et les maintenait en cet endroit. C’était idéal pour John. Il n’aurait même pas besoin de chercher auprès des êtres humains des alentours pour les tuer. Ils étaient tous réunis ici, attendant bien sagement que leur dernière heure sonne…

Deux derniers épisodes exaltants qui appellent à une suite, et à cette fâcheuse mauvaise nouvelle !

Encore une fois, comme de coutume, j’ai été exalté de pouvoir lire cette série. Ces deux derniers épisodes savent mettre l’eau à la bouche, avec une action toujours plus présente. Difficile de faire dans lire la suite, tellement les points de vue de chaque personnage se chevauchent et appellent à apercevoir l’ombre de leurs actes futurs. Et quelle ombre, quelle noirceur ! Le Sanctuaire est un endroit glauque, teinté de ce conditionnement qui rendrait aveugle les plus cartésiens d’entre-nous. Ce worldbuilding est formidable et empli de tous ces petits détails qui ne font qu’augmenter l’aspect rationnel de ce monde. On y croirait presque, d’autant plus que les réactions des personnages sont belles et bien réelles, cela fait forte impression. Je pense qu’il faut prendre exemple sur ces auteurs-là pour concevoir ses protagonistes, ils sont reconnaissables au premier coup d’œil !

Le récit est sublimé par ses personnages. Sans parler de tout ce qui gravite autour, des paysages catastrophés, de ce Sanctuaire aux bâtiments multiples qui offrent autant de lieux de vie que de lieux de torture. Il y a aussi cette ambiance qui glace le sang et qui force à voir si nos personnages favoris vont s’en sortir. Les aliens se font rares, mais ils ne sont jamais bien loin pour autant. Toujours là, prêts à surgir pour dévorer un peu de chair fraîche… J’ai beaucoup aimé les retours dans le passé qui concernent certains personnages, comme Will, qui commence à prendre une certaine importance dans l’histoire. On en apprend énormément sur son passé et ses connaissances de sa vie d’antan. Cela apporte un gros plus au récit, et renforce la profondeur de cette personne qui devient vraiment très énigmatique !

À l’instar de Lucas, Will est aussi un personnage très différent des autres, avec ses propres particularités. Il y a ces fameux rêves prémonitoires, pris à tord pour des visions par les Frères du Sanctuaire. Ces derniers sont marquants dans sa vie, et lui ont dicté des conduites à tenir pour éviter à des accidents de se produire. Tout cet aspect un peu surnaturel débute son entrée dans l’intrigue, et c’est pour mon plus grand bonheur d’ailleurs parce que j’adore ça ! Sans cesse les épisodes se renouvellent, avec des éléments nouveaux et des instants de vie qui apparaissent devant nos yeux, comme pour souligner quelque chose. Je ne peux que me dire que certains chapitres ne sont pas là par hasard, c’est une évidence. J’essaie donc de penser à ce que les auteurs ont bien pu prévoir comme surprise ! Cette saga est fantastique. Mais, voilà, c’est aussi la fin. Pas la fin de tout, mais de sa traduction française, qui cesse dès le final de la seconde saison. Peut-être qu’un jour j’aurai le courage de lire cette suite en anglais. Néanmoins, cette série m’a fait rêver bien au-delà de mes espérances et j’espère pouvoir y remettre les pieds – ou les yeux, il paraît que c’est plus sympa – très très vite ! 😀

Ma note : 5/5

Écrire un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It