Yesterday’s Gone – Saison 1 – Épisodes 5 & 6, de Sean Platt et David WrightLuca a délivré Paola du rêve qui la gardait prisonnière. Mais le petit garçon a payé le prix fort : à son réveil, il avait vieilli de cinq ans. Et la Chose qui menaçait Paola n’a fait que se déplacer : elle se tient désormais au cœur du petit groupe de rescapés retranché dans l’hôtel. À l’extérieur, les créatures ne cessent de se multiplier, et attendent…

À New York, Brent et Luis sont abasourdis par l’ampleur de l’atrocité : des monceaux de corps humains recouvrent Times Square. Leur espoir : un ferry pour Black Island où un semblant d’autorité tenterait de réorganiser les restes de l’humanité.

Les premières révélations tombent comme un couperet, laissant présager que le pire reste à venir…

Éditions Fleuve – 221 pages – 11,90 euros.

Une avancée difficile dans le glauque et le tragique…

C’est par ce dernier tome que s’achève la saison une de Yesterday’s Gone. C’est une immersion encore plus intense qui se produit au fil de cette lecture. Des mystères s’éclairent et d’autres s’épaississent alors que nos groupes de personnages sont confrontés à des images et à des situations de plus en plus difficiles à surmonter. On a eu le temps de s’attacher aux protagonistes, ce qui rend toutes les scènes beaucoup plus intenses et vivantes. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

Luis Torres se trouve en compagnie de Brent, tous deux au cœur même de Times Square à New York. Ce qu’ils y ont trouvé dépasse l’entendement. Un nombre incalculable de corps est disposé là, tous empilés avec soin sur des rangées visibles à perte de vue. Brent ne souhaite qu’une chose : passer en revue tous les cadavres jusqu’à retrouver sa femme et son fils.

Boricio Wolfe était prêt. Juste là, derrière la porte qui conduisait ses ravisseurs jusqu’à eux. Lorsque Testo ouvra la porte pour jouer au malin, Boricio l’accueillit de pied ferme avec un coup de batte de base-ball. Sauf que Testo était accompagné de deux gardes, dont l’un armé d’un holster. La situation va très vite dégénérer pour la Boricio Team et ses membres dont le courage laissait à désirer.

Teagan McLachlan parlait avec Jade, la fille de Edward. Et ce que Teagan apprit ne la ravit guère. Edward menait une vie normale, il était cadre dans une entreprise de conseil financier. Il se mit à basculer quand il raconta à sa famille qu’il était suivi et probablement en danger. Peu de temps après, il tua quatre personnes et fut interné en hôpital psychiatrique. Sa famille allait lui rendre visite au début, jusqu’à ce qu’on ne lui prête plus aucune attention.

Luca Harding venait de vivre une expérience hors du commun. Il avait sauvé Paola de son rêve mais s’en était sorti avec une séquelle de taille : son corps avait vieilli de cinq ans en un instant.

Mary Olson était dans une inquiétude grandissante. Sa fille, Paola, avait été sauvé par un jeune garçon inconnu accompagné d’un homme beaucoup plus âgé, venus d’elle ne savait où. Dehors, nombre de créatures étranges pullulaient et semblait gagner en puissance et en capacité de raisonnement alors qu’elle ne pouvait pas fuir. Will avait un mauvais pressentiment et désirait attendre le petit matin pour prendre la fuite de cet endroit.

Brent Foster était enfin arrivé au bord des quais d’East Hampton à New York pour prendre un ferry qui permettait l’évacuation vers Black Island. Ils espéraient que cette zone soit sécurisée et qu’il y ait des médecins capables de soigner la morsure de Luis avant qu’il ne soit définitivement contaminé. Le service du ferry ne reprenait qu’à huit heures, et dans la nuit, le bruit d’un moteur se fit entendre

Une histoire intriguante qui n’a pas fini d’étonner et de surprendre !

Encore une fois, l’intrigue a su me prendre aux tripes dès le départ. Difficile de faire autrement vu le suspense qui nous tient avec la fin des épisodes précédents. Des choses se précisent alors que d’autres restent floues, on entraperçoit de l’espoir dans les yeux de certains personnages et on a envie de découvrir la suite au plus vite pour comprendre s’ils ont eu raison d’y croire et de mettre tant d’énergie dans leur quête.

Le concept des différents points de vue s’est trouvé amélioré dans ces deux épisodes, avec un chapitre plutôt étonnant qui nous montre à quel point l’univers dans lequel les protagonistes évoluent est différent de ce qu’on peut lire d’habitude. Il y a des scènes qui prêtent à sourire, surtout avec Boricio, on ne sait pas s’ennuyer avec ce type de personnage très charismatique et à la fois caricatural. On a envie que le cas de Bob soit enfin réglé, et de découvrir ce qu’il en est vraiment des agissements passés de Edward, tellement on s’attache à tous ceux que l’on rencontre dans cette saga.

L’intrigue prend une tournure plus meurtrière, avec une ambiance plus glaçante qu’auparavant. On commence à saisir certaines possibilités, à établir des hypothèses plus poussés sur les implications de certains dans tout ce qui se produit au cours de cette lecture. Les auteurs ont le don d’étonner et de faire rêver, de nous sortir de notre routine et de nous faire prendre place dans la tête de leurs personnages. Plus l’intrigue avance et plus le sentiment d’urgence est présent. Tout monte en puissance jusqu’à ce final qui laisse interrogateur autant qu’il obsède

Ma note : 4,5/5

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It