Vérité - Tome 1 : Sauvage, de Yoan H. PadinesLa légende raconte qu’il y a longtemps, très longtemps… Un homme, sage et vénérable, avait acquis, au cours de sa longue vie, des connaissances qu’aucun autre avant lui n’avait accumulées. Cet érudit était connu à travers le monde entier pour son savoir incommensurable. Toutefois, cela ne lui suffisait pas, car il s’estimait toujours ignorant. Alors il décida de partir en quête de l’omniscience. Son périple l’emmena à travers des contrées sauvages, à rencontrer de terribles barbares, à se heurter à des dangers mortels… Mais il tint bon, jusqu’à atteindre le sommet du Mont Ylius. Sur les hauteurs enneigées du toit du monde, il rencontra la Vérité personnifiée sous la forme d’une gigantesque louve ailée qui, patiemment, répondit à toutes ses questions. Le sage resta longtemps en sa compagnie, jusqu’à ce qu’il apprenne tous les secrets du monde. Mais la Vérité, sauvage et cruelle, mène toujours à la souffrance. En échange de ses réponses, la Louve exigea un sacrifice : la vie de cet homme. C’était le prix à payer. Ainsi, au faîte de son savoir, celui-ci mourut sur la plus haute cime des montagnes des Elissanes. Sauvage et cruelle, Vérité.

Roman auto-édité – 194 pages – 8,43 euros (broché) 2,99 euros (ebook).

Un roman de fantasy diaboliquement immersif, doté de personnages forts attachants !

Je tiens à remercier Yoan H. Padines pour l’envoi de son roman. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, et encore moins ses écrits. Ce premier tome du diptyque Vérité a été rédigé il y a quelques années déjà. Mais voilà que ce manuscrit laissé à l’abandon a pu prendre son envol dans le monde littéraire francophone de la fantasy !

Le public était en admiration totale devant la représentation qui se déroulait sous leurs yeux ébahis. Ce mélange juste de magie et de touches animalières émerveillait les plus jeunes comme les plus anciens. Installé sur une pierre, Gamin ne perdait pas une miette du spectacle. Il renifla bruyamment, ce qui déplu à Ma’, une femme qui se trouvait assise non loin de lui. Trois artistes se donnaient corps et âme pour faire vibrer leur public, tout en étant dissimulé derrière un rideau de fumée pour ne rien laisser paraître. Ce spectacle, Gamin le connaissait déjà, et ce ne serait pas la dernière fois qu’il le verrait. Il se sentait comme condamné à devoir regarder chacune des représentations de la troupe. Elle se présentait aujourd’hui devant le village des Loges. Il aurait voulu faire autre chose de son temps que de devoir rester planté là, à regarder les feux d’artifice à s’en faire mal aux yeux et à supporter le goût de fer sur sa langue que déposaient les fumées qui en retombaient… 

Les trois artistes qui se produisaient étaient des magiciens. Gamin ne pouvait jamais se promener seul, on avait trop peur qu’il s’enfuit. Alors il était constamment affublé de trois gardiens qui le suivaient en permanence. Il voulait étriper Ma’, cette femme immonde qui l’empêchait de se divertir aussi souvent qu’il l’aurait souhaité. Il lui lança un regard assassin et elle détourna la tête. Il ne savait quoi penser de cette femme, il lui était redevable de s’être occupé de lui et de lui avoir prodigué une éducation. À chaque fois, le même manège se produisait. Gamin rencontrait des jeunes de son âge dans les villages qu’il traversait, et personne ne comprenait en quoi il se sentait malheureux à vivre en compagnie de magiciens. Et pourtant, il aurait donné tout ce qu’il avait pour échanger de vie avec l’un de ces garçons que la vie ne gâtait pas…

Une histoire chargée d’émotions qui devient de plus en plus pressante à mesure que la fin approche…

J’ai été fortement impressionné par le style d’écriture de cette histoire, qui sait mêler habilement des termes de vocabulaire précis, tout en conservant une bonne fluidité. Je ne suis clairement pas un adepte des romans qui nécessitent d’être lus aux côtés d’un dictionnaire. Dans le cas présent, cela ne m’a pas dérangé, puisque les termes étrangers n’étaient qu’anecdotiques. Il était alors facile de se plonger dans cette intrigue, où les personnages sont terriblement attachants. Mes pensées se tournent vers Gamin, alias Justin dans la suite du roman, mais aussi vers Ludo, qui sont deux enfants à la jeunesse difficile. Ce n’est pas pour autant qu’ils demeurent tristes face à leurs conditions, surtout que leur intelligence est telle qu’ils parviennent à se sortir de situations des plus calamiteuses ! J’ai trouvé que chaque protagoniste principal disposait d’un background intéressant, permettant ainsi de mieux s’identifier à lui et de le comprendre davantage dans ses choix.

Parce que des personnages, je peux vous dire qu’il y en a tout de même pas mal ! J’ai réussi à ne pas me mélanger les pinceaux et à discerner tout le monde avec succès. Dans tous les décors où les protagonistes se rendent, j’ai toujours été bluffé par la qualité des descriptions qui m’ont permis de visualiser les scènes avec clarté. Dans ce premier tome, les environnements changent du tout au tout, passant d’un village à un autre, de territoires dévastés à des forêts luxuriantes jusqu’à prendre la mer et sentir les vagues se fracasser contre la coque du navire. À mesure que ma lecture progressait, j’ai senti le suspense monter en moi. Les choses s’accéléraient et tendaient irrémédiablement vers une catastrophe imminente. Le destin a fait de Justin un enfant recherché par beaucoup trop d’ennemis, tellement qu’ils vont même finir par se bousculer pour tenter de s’en emparer. Lui et l’objet qu’il détient !

Dans cette lutte acharnée, j’ai été touché par toute une multitude d’émotions. Cette tendance s’est amplifiée vers la fin de l’intrigue de ce premier tome, qui gagne en maturité et en consistance. Difficile de lâcher les pages quand tout porte à croire que la suivante sera plus intense encore que la précédente ! J’ai été enchanté de pouvoir découvrir cet auteur et ce futur diptyque que je ne connaissais pas. Le système de magie est bien travaillé, et est correctement explicité et compréhensible. Mais, en tout cas, le gros point fort de ce roman est et restera ses personnages exceptionnels qui portent l’intrigue à bras le corps ! Et ce n’est peut-être pas tout, puisque que même au cours des péripéties de cette histoire, un être à l’apparence ignoble peut renfermer un être doué d’une sensibilité hors norme !

Ma note : 4/5

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It