Un ado nommé Churchill, de Sophie DoudetAutomne 1886. Le jeune Winston étudie au collège d’Harrow près de Londres, loin de ses parents qui ne viennent jamais le voir. Insolent, orgueilleux et néanmoins brillant, l’adolescent ne cherche qu’une chose : la reconnaissance de son père, le grand Randolph Churchill, homme politique célèbre qui le méprise. Pour attirer son attention, Winston multiplie les provocations et les mauvaises plaisanteries, mais rien ne semble fonctionner. Comment alors, convaincre celui qu’il admire par-dessus tout qu’il est digne de sa confiance ?

Du collège d’Harrow au poste de Premier ministre, découvrez comment Winston devint Churchill, l’un des plus grands hommes du XXème siècle…

Scrineo – 224 pages – 14,90 euros.

Un roman historique exceptionnel qui raconte une vie romancée et alternative d’un personnage haut en couleur !

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. À vrai dire, je ne connaissais pas tellement le personnage principal de cette histoire, à savoir Winston Churchill. Honte à moi, oui, c’est vrai ! Ce livre était une aubaine pour moi de tirer un trait sur ma méconnaissance de cette illustre personne. D’ailleurs, en ayant découvert la quatrième de couverture, je ne pensais pas qu’il était aussi rebelle ! 😛

L’estomac de Winston était noué. Il ne pouvait rien avaler, rien d’autre que cette boisson qu’il appréciait tant, le champagne. Le goût amer d’un cigare dans la bouche, il regrettait d’avoir autant bu. L’esprit désormais embrumé par les vapeurs d’alcool, il tournait en rond dans son bureau, situé dans la Chambre des communes. Il avait toujours voulu découvrir cet endroit de l’intérieur, y participer, en faire partie. Cette arène pleine de sièges où des décisions importantes étaient discutées par des débats animés. Déjà, Winston entendait les pas et les coups de canne sur le sol des députés qui montaient les marches des escaliers. Dans leurs accoutrements de l’époque, ils levaient leurs hauts-de-forme pour se saluer et échangeaient autour de l’ordre du jour. Tous allaient reprendre leur poste, après une pause de Noël allongée par le deuil de la reine Victoria.

Winston Churchill ne pouvait plus attendre. Il ressentait l’impatience de décider du futur de l’empire. Enfin, tout le monde allait l’écouter. Son avenir allait se jouer grâce à ses quelques paroles. Il visait le poste d’Échiquier, comme son père l’a été, ou bien plus encore ! Mais ce qui le faisait le plus rêver, c’était de rejoindre le ministère de la Guerre, ou de devenir le Premier ministre, son ambition ne se limitait pas. Son estomac le faisait atrocement souffrir, cette aigreur due à cette bouteille de champagne qui n’avait pas survécu, et cette angoisse profonde qui le tiraillait. Aujourd’hui, c’était Winston Churchill qui devait ouvrir la session. Il se posait beaucoup de questions, il voulait marquer les esprits, prendre en main son destin et se faire un nom au-delà du fait que son père appartenait lui aussi au gouvernement. Winston était reconnu pour ses victoires dans plusieurs championnats sportifs et son implication dans la guerre au Soudan, mais ici, une nouvelle bataille allait débuter, pour sa vie, pour l’avenir commun.

Une histoire qui présente Winston Churchill sous un autre angle, avec tous les bons ingrédients pour rendre le récit vivant et intrigant !

Ce roman est incroyable dans le fond comme dans la forme. Il possède toutes les qualités idéales qui font une bonne histoire. Un personnage principal au charisme immense, une intrigue qui ne manque pas de souffle et qui soulève beaucoup d’intérêt. Le tout affirmé par un style d’écriture limpide et efficace qui est clairement accessible aux plus jeunes, et facilite la lecture des plus âgés. Je ne peux que m’incliner, cela m’a permis de dévorer ce roman sans aucune difficulté en moins de deux heures ! J’ai été stupéfait par le rythme imposé par l’auteure, qui ne baisse jamais en intensité. Je me suis même senti fortement concerné par l’existence de Winston Churchill tellement ce personnage s’avère être quelqu’un de chaleureux et charismatique. J’ai eu envie de lire son histoire, même si elle est quelque peu modifiée par l’auteur dans ce roman. Pour les puristes en histoire, vous pouvez vous rendre directement à la fin du livre, où l’auteure s’exprime sur les libertés qu’elle a pu prendre.

Déjà, avant même de débuter l’histoire en elle-même, j’ai été agréablement surpris par une première citation de Winston Churchill. Je savais, rien qu’en lisant ces mots, que l’intrigue allait m’intéresser et que j’allais passer un excellent moment. Je pressens parfois les choses, et j’ai été comblé par cette lecture ! Il en émane une ambiance qui se situe entre la haine du système scolaire et l’envie profonde d’un jeune adolescent de réaliser ses rêves. Franchement, Winston a eu un passé très peu enviable certes, mais il apparaît comme un modèle de rébellion contre l’éducation qu’il recevait lors de ses jeunes études. Il ne ressentait jamais la même conviction selon les matières qu’il étudiait. Sa passion lui était clairement établie, et il savait piocher là où il avait besoin pour développer ses connaissances et parfaire son amour pour la langue anglaise, lui qui joue avec les mots comme un orfèvre avec les pierres précieuses.

Un Ado Nommé Churchill présente un récit qui fait passer par toute une ribambelle d’émotions contradictoires. Entre l’envie de le voir réussir, de le protéger de certaines personnages qui lui veulent du mal et qui sont mal intentionnées, mais aussi de punir l’injustice qui a blâmé toute son enfance… Sa famille n’est pas en reste. Qui aurait envie de vivre une vie familiale aussi horrible que la sienne ? Des secrets de famille éclatent dans des situations où le chaos ambiant est devenu un quotidien habituel. Mais c’est parfois dans les moments les plus obscurs que l’espoir renaît. C’est aussi grâce à toutes ces expériences que Winston a pu gagner en maturité à un rythme effréné. Je n’ai pu que rester admiratif devant une telle histoire et devant un tel roman. Je suis passé de quelqu’un qui ne connaissait que très peu de choses sur Churchill à quelqu’un qui s’intéresse désormais à ses paroles et à ses actes. Voilà un roman qui m’a permis d’éclaircir une partie de l’histoire britannique ! 😀

Ma note : 5/5

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles