À 14 ans, Apolline ne pensait pas qu’Aurian pourrait la remarquer, et pourtant… Depuis cette fameuse soirée, son cœur danse dans les bras de ce lycéen dont elle est folle amoureuse.
Mais quand Aurian va trop loin, l’amour vole en éclat.
Trahie, l’adolescente vit une véritable descente aux enfers, ne sachant plus vers qui se tourner…
Comment se reconstruire quand les autres sont capables du pire ?

Scrineo – 176 pages – 10,90 euros.

Un roman jeunesse engagé qui s’adresse à tous ceux en âge de comprendre le cyber-harcèlement…

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. C’est la première fois que je vois un roman siglé « engagé » chez cet éditeur. Peut-être que je n’ai pas bien regardé ? En tout cas, ça me fait plaisir de pouvoir lire une histoire qui ne mâche pas ses mots, et qui vient en aide aux victimes de ces actes humiliants.

Un regard, qui sonne comme un coup de foudre. La naissance de quelque chose, qui lui fait penser au bonheur absolu. Il discute avec ses potes, pendant qu’elle le regarde. Elle sait qu’il l’a remarquée. Elle le trouve beau et mystérieux. Tout ce qu’elle désire, c’est ne pas paraître trop peu sûre d’elle. Elle ne veut pas qu’il la voit occupée de rougir. Dans la pièce où ils se trouvent, la musique bat au même rythme que son cœur. Elle ferme les yeux, et la voilà enveloppée par des mains posées autour de sa taille.

Ils dansent ensemble, dans ce moment où plus rien d’autre n’a d’importance pour Apolline. Elle se demande s’il partira à la fin de la chanson, ou s’il restera avec elle un peu plus longtemps. Mais il demeure là, plus près d’elle encore, jusqu’à ce qu’ils s’embrassent. Le lendemain matin, il ne reste que des souvenirs de leur soirée. Elle lui avait donné son numéro, mais, pour le moment, son téléphone est muet…

Une histoire forte, une réalité qui passe encore trop souvent dans les médias…

Au début, c’est une histoire d’amour, tout ce qu’il y a de plus normal. Deux jeunes, qui n’ont toutefois pas le même âge, ni les mêmes envies. Mais qu’importe. Il y a ce compte à rebours, les jours défilent jusqu’au jour J, là où tout va basculer pour Apolline. Le style d’écriture permet à tout le monde, à partir du collège, de pouvoir découvrir ce roman. C’est là que les téléphones portable entrent en jeu désormais, et toutes les activités qui gravitent autour. Le sujet du cyber-harcèlement est puissant, tant il fait écho dans les médias à longueur de temps. J’aurai presque tendance à dire que cela banalise cet acte, et pourtant, les victimes sont nombreuses et ce sont elles qui se retrouvent dans des positions horribles. Ce roman trace parfaitement tout le cheminement, de la naissance des sentiments, à la confiance que l’on met en quelqu’un, pour ensuite être déçu par son comportement.

Cette chronologie va loin : l’enfermement, le repli sur soi, le refus de se confier. Ce roman offre une solution, une note d’espoir à ceux qui se retrouvent dans cette situation. Les proches d’Apolline agissent bien, mais est-ce le cas pour toutes les victimes ? Surtout, personne ne réagit de la même manière. Ce roman est nécessaire, empli d’émotions et agit comme une piqûre de rappel, pour se mettre à la place de ceux qui subissent. Cela permet de prendre du recul face à cette situation, et de se poser les bonnes questions. J’ai beaucoup aimé cette histoire, et sa façon qu’elle a d’amener les choses avec efficacité. Je pense que ce roman devrait clairement être au programme des élèves de collège, ne serait-ce que pour informer et toucher un public le plus large possible pour enrayer toute forme de harcèlement.

Ma note : 5/5 

Vous pouvez retrouver ce roman, et les autres ouvrages des éditions Scrineo, directement sur leur site ! 😀

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles