Ah, la douceur de la vie à la campagne, les parties de pêche avec papy au bord de l’étang… Décidément, Garance adore passer les grandes vacances chez ses grands-parents !

Mais quand elle apprend que le plan d’eau en question va bientôt disparaître, son été est bouleversé. Comment faire pour le sauver ?

Garance se lance alors dans la bataille pour mobiliser les habitants de la commune. Tout est bon pour arriver à ses fins… Même d’utiliser les réseaux sociaux formellement interdits par ses parents…

Scrineo – 128 pages – 10,90 euros.

Un roman jeunesse étincelant d’espoir pour que subsiste l’étang de Marainville !

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. J’aime intercaler des lectures jeunesse entre de gros pavés de science-fiction bien denses. Ça me permet de lire autre chose, et je le ressens comme une bouffée d’air frais qui fait du bien. D’autant plus que cela entretient mon âme d’enfant, alors pourquoi ne pas se laisser aller à ce plaisir ? 😛

Dès que j’ai aperçu la couverture, j’ai tout de suite fait le rapprochement avec Greta, cette adolescente suédoise qui faisait grève de l’école en faveur du climat. Il faut dire que la thématique de l’environnement fait régulièrement la une de la presse grâce à de petites actions comme celles-ci qui aident à faire prendre conscience de la réalité. Une couverture fraîche et colorée pour évoquer un sujet d’importance avec clarté, pour sensibiliser les plus jeunes, voilà l’objectif de ce roman qui parle d’un fait réel.

Garance sème de petits actes, à son échelle, pour tenter de sauver ses souvenirs et l’environnement local !

J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce court roman jeunesse. Je me suis laissé porter par cette histoire familiale, entre Garance, ses parents et ses grands-parents. Garance aime les nouvelles technologies, alors, quand son père lui intime presque l’ordre de partir chez ses parents à lui, Garance fait la moue. Partir dans la Meuse, sans connexion internet, au beau milieu de la campagne, tout cela ne la fait guère rêver. Pourtant, une fois arrivée à destination, ses à priori vont s’envoler pour laisser la place à de nouvelles pensées, bien plus positives. Elle aime cette vie de vacance, ce nouvel air et les parties de pêche avec son grand-père. Oui, mais voilà, l’étang où ils vont chaque jour va être asséché d’ici l’année prochaine…

Une loi européenne contre laquelle personne ne peut rien tenter. L’étang de Marainville est artificiel, créé par un barrage qui stocke les eaux d’une rivière en cet endroit. Mais le barrage doit être détruit, pour permettre aux poissons de poursuivre leur chemin sans anicroche. Mais il existe une solution, un ultime espoir, pour conserver l’étang, qui se viderait de toute son eau si le barrage venait à disparaître…

Pour ma part, je trouve que ce roman soulève de belles interrogations, même en tant que lecteur adulte. Ainsi, une loi européenne, censée protéger les espèces animales, et leur laisser une libre circulation, peut aussi en contraindre d’autres à perdre la vie par asphyxie lorsque le niveau de l’étang ira en diminuant. De ce fait, cette contradiction m’étonne en ce qui concerne la protection directe des espèces vivantes dans cet étang, et indirecte grâce à l’écosystème qui a pu générer un abri inter-espèce.

Vous l’aurez sans doute compris, ce roman laisse sa marque, et je dois dire qu’il explique de belles notions à son public cible, à savoir la prise de conscience de notre environnement et des conséquences de nos actes, le droit de manifestation, la possibilité de faire changer les choses à son niveau et surtout de vivre avec la volonté sans faille de ne jamais baisser les bras face à ce que l’on sait être bon et juste.

En somme, un roman rafraîchissant, qui conte une belle histoire familiale, toutefois loin d’être idyllique, tout en offrant une belle morale et de belles pistes pour discuter avec son enfant de ces grandes problématiques modernes…

Ma note : 4,5/5

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles