Time Riders - Tome 1, de Alex ScarrowLiam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.
Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.
Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais à la dernière seconde, sauvés par un homme mystérieux, ils ont échappé à leur destin. Désormais, les trois adolescents vivent en marge de l’Histoire, au service d’une agence dont nul ne connaît l’existence. Leur nom : les TIME RIDERS.
Leur mission : empêcher que des voyageurs venus du futur ne modifient le passé… et ne détruisent notre monde.

Nathan – 429 pages – 15,50 euros.

Un premier tome époustouflant de suspense et de savoir historique !

Pour commencer, j’ai découvert cette saga un peu par hasard sur des rayonnages de livres d’occasion. Ce nom me disait toutefois quelque chose, je n’en étais pas totalement étranger, sans pour autant connaître les tenants et aboutissants de cette série et de l’attrait que j’allais éprouver à son égard. Sachez que je ne regrette absolument pas d’avoir dégoté les quatre premiers tomes des Time Riders, même si j’espère que les prochains seront tout aussi incroyables que ce premier opus ! Avec un quatrième de couverture éloquent mais toutefois assez vague et mystérieux, je n’ai pu que franchir le pas et découvrir l’univers d’Alex Scarrow, aussi connu pour être concepteur de jeux-vidéos à la trame assez semblable.

1912. Liam O’Connor était un steward acculé. Rien ne laissait présager qu’un tel drame aurait pu se produire sur le navire dans lequel il exerçait sa profession, réputé et désigné comme étant insubmersible. C’est dans les couloirs qu’il essayait de déterminer si d’autres personnes étaient encore présentes, pour les intimer, somme toute dans la précipitation, d’évacuer au plus vite les lieux. Des bruits lointains et lugubres retentissaient régulièrement, en provenance de la coque du navire qui s’enfonçait toujours davantage à chaque seconde dans des eaux ternes et glaciales de l’océan Atlantique…

1912. quelques instants plus tard. Un homme venait d’apparaître aux côtés de Liam, se maintenant fermement pour ne pas chavirer avec le puissant torrent d’eau qui emplissait les coursives. Cet homme connaissait le nom de Liam O’Connor, voilà qui avait de quoi effrayer ce dernier ! L’homme lui assura que la mort l’attendait, et lui expliqua même la façon dont Liam allait mourir avec une infime précision. Mais pire que tout, il posa à Liam une question à la réponse évidente : as-tu envie de vivre ? Alors que le chaos résonnait dans toutes les parties du navire et que les ponts supérieurs cédaient les uns après les autres, l’urgence de la réponse devenait imminente, le Titanic était en train de sombrer pour de bon

2010. Maddy Carter était en plein vol, quelque part au-dessus de l’Amérique. Comme beaucoup d’autres passagers, elle se rendit aux toilettes de l’avion pour ensuite regagner son siège pour le reste du trajet. Mais un homme se mit à lui parler, en lui annonçant directement son nom et son prénom, comme si cet homme la connaissait. Déconcertée, l’homme lui annonça qu’il ne lui restait que quelques minutes à vivre. Une bombe avait été placée dans l’appareil, et allait exploser. Toutes les circonstances étaient décrites par l’homme avec minutie. La peur qu’éprouvait Maddy face à ces paroles était telle qu’elle ne pouvait chuchoter, elle parlait à voix haute en évoquant des termes qui se mirent à répandre l’effroi dans les rangs des passagers. Mais l’homme était présent pour une bonne raison, il allait sauver Maddy, si cette dernière lui répondait par l’affirmative.

2001. Maddy hurlait. Mais elle n’était pas seule. Liam également était avec elle. Mais Maddy n’était pas au bout de ses surprises, au-dessus d’elle se trouvait un autre lit qui grinçait, comme si quelqu’un dormait dessus. Il y avait bien une autre personne, une jeune fille nommée Saleena. Tel est le nom prononcé par une voix masculine dans la pièce où ils trouvaient tous, au beau milieu de la ville de New York. Et cet homme n’était personne d’autre que celui qui venait sauver des vies, les retirant de justesse au destin tragique qui les attendait.

Une intrigue incroyable enrichie d’un groupe de personnages fabuleux et authentiques !

Je tiens tout d’abord à préciser une chose : j’ai adoré ce premier tome des Time Riders ! J’ai été captivé du début à la fin et les sujets abordés le sont avec tant de facilité et d’aisance que je n’ai pu que m’accrocher à l’histoire décrite avec brio par Alex Scarrow. Il évoque le voyage dans le temps, avec ses idées et hypothèses, l’ensemble étant inscrit dans une vulgarisation scientifique qui rend les propos compréhensibles de tous. Impossible de savoir si l’auteur a raison ou tord, mais l’originalité est présente, tout autant que la cohérence du récit. Ce roman nous fait voyager dans le temps, à travers des époques du passé, du présent proche, comme du futur. Mais c’est particulièrement dans la période de la Seconde Guerre Mondiale que cette intrigue se concentre, avec une superbe uchronie digne de ce nom, vue et vécue autant à l’instant même où les personnages évoluent, que dans le futur avec les effets et les conséquences que chaque décision et chaque acte apportent.

C’est une histoire fascinante, doublée de descriptions vivantes et réalistes, qui nous font revivre des événements tragiques que beaucoup connaissent encore. On imagine sans mal les décors dépeints par l’auteur tout au long de cette intrigue, malgré les époques différentes traversées. Une date est inscrite au début de chaque chapitre, permettant ainsi de se situer autant dans le temps que géographiquement. Ces derniers sont courts et permettent d’avancer à son rythme dans cette lecture en enchaînant les chapitres à une vitesse folle, pourvu que le temps futur nous permette de ne pas se soucier d’un impératif horaire. C’est aussi cela Time Riders, un roman qui nous fait oublier le temps et nous plonge dans sa propre bulle temporelle. J’apprécie énormément les basculements réalisés lors du chapitrage, on passe d’une époque à une autre, avec des groupes de personnages différents, et le suspense ne s’en fait que plus intense, c’est même parfois une torture ! 😀

Le point fort et même majeur de ce premier opus, ce sont ses personnages. Il y a déjà les trois protagonistes cités précédemment, qui sont Liam, Maddy et Sal, tous les trois venus d’époques différentes alors que la mort allait les emporter d’une seconde à l’autre. Tous possèdent des capacités spéciales qui leur ont permis d’être sélectionné par leur sauveur, nommé Foster, un homme brillant et profondément humain qui cherchait à concevoir une nouvelle équipe pour veiller sur la courbure du temps et éviter toute transgression de l’Histoire. Même l’anti-héros présenté dans cette intrigue est d’une humanité touchante, sans parler d’un tout autre personnage prénommé Bob, qui a su m’émouvoir tout autant que les autres, alors qu’il est pourtant bien différent ! Time Riders est une lecture incroyable, qui sait lier savoir historique, personnages emblématiques, décors extraordinaires, dans une uchronie intéressante et déstabilisante !

Ma note : 5/5

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It