Il arrive à Théo, 10 ans, quelque chose d’incroyable ! Tout ça parce qu’il a sauvé une limace cachée dans une salade. Le voilà choisi par les petits animaux du jardin pour sauver la nature. Quelle formidable mission ! Mais comment s’y prendre ?
Avec l’aide de Maëlle et de ses amis, il décide de tenter l’aventure.

Scrineo – 128 pages – 8,90 euros.

Un roman jeunesse plein d’espoir et de vie pour les générations futures !

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. C’est le second livre de cette auteure que je découvre, après avoir été lui faire dédicacer Vivien drôle de chien au salon du livre jeunesse de Montreuil. C’est quelqu’un de très sympathique et de fort accessible, en plus d’écrire des histoires qui éveillent la curiosité des plus jeunes lecteurs.

Je trouve que la couverture est attirante grâce à sa sobriété et ses couleurs qui rappellent la nature, importante dans cette histoire. C’est un roman illustré par Mathilde George, qui offre de beaux dessins pour agrémenter cette lecture. De quoi ravir les jeunes lecteurs, en plus de proposer de petits jeux en fin d’ouvrage  en lien avec le thème de l’écologie.

Une histoire simple et efficace pour éveiller la curiosité des plus jeunes sur les produits chimiques…

Cette petite histoire est bien rodée, je la pense clairement capable de faire changer les choses auprès des jeunes qui commencent à prendre goût à la lecture. J’aime le fait que les romans jeunesse prennent un parti et s’engagent sur un sujet, pour la plupart. Celui-là évoque l’importance primordiale de faire rentrer l’écologie dans notre quotidien, tout en ouvrant le débat sur de nombreux sujets tels que l’utilisation abusive des insecticides et autres pesticides, que ce soit pour un usage professionnel ou personnel dans son propre jardin ou potager. C’est une thématique que je trouve importante, et le fait de pouvoir la partager permettra sûrement de changer les mœurs de quelques personnes.

Je trouve intéressant que l’auteure balaye les difficultés rencontrées lorsque l’on veut faire prendre conscience des dangers des produits nocifs sur l’environnement, animal ou végétal. Les insectes sont mal vus, et leur disparition ne poserait pas tant de problèmes que ça, sauf pour la chaîne alimentaire qui permet aux oiseaux de survivre. C’est grâce à des conseils avisés, apportés dans ce roman par la professeure de Théo, et surtout par une vieille dame habitant juste à côté de chez lui, que des astuces sont données pour remplacer les produits chimiques néfastes. De la difficulté de convaincre jusqu’aux habitudes bien ancrées, voilà tout un monde qui doit évoluer. Théo, Maëlle et tous les autres vont devoir s’armer de patience et de tact, surtout que le géant Tonsanmo rôde pour vendre et faire épandre ses produits…

Pour ma part, et de ma vision d’adulte, j’ai fortement apprécié ce roman, que je peux aisément conseiller à des lecteurs à partir de 8 ans. Je ne pense pas que des enfants auraient pu se rendre compte que Tonsanmo est en réalité l’anagramme d’une société réputée pour ses graines et produits nocifs pour l’environnement, dont le nom va d’ailleurs changer suite à un rachat. C’est un roman qui se lit rapidement, avec un style limpide et compréhensible, qui, je pense, aurait toute sa place dans le programme scolaire. C’est une belle lecture pleine d’espoir et de conseils pratiques ! 😀

Ma note : 4,5/5

Vous pouvez retrouver ce roman, et les autres ouvrages des éditions Scrineo, directement sur leur site ! 😀

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles