Strom : La 37è Prophétie, de Emmanuelle et Benoît de Saint ChamasLa fin du monde est annoncée ! Seul le pouvoir du STROM nous sauvera…

À la fin de sa vie, Nostradamus, membre illustre de la confrérie des Chevaliers de l’Insolite, écrivit des prophéties que se vérifièrent toutes au cours des siècles suivants. Sa 37e prophétie est la plus terrifiante : elle annonce la fin du monde… Les jumeaux Raphaël et Raphaëlle, jeunes stromillons de l’Organisation, doivent empêcher la réalisation de cette ultime prophétie. Il faut pour cela détruire le Margilin, démon aux mille visages. Mais seule Ascalon, la lance de saint Georges, peut l’anéantir. Pour tenter de sauver le monde, les enfants partent alors à la quête de cette arme mythique…

Nathan – 286 pages – 13,50 euros.

Un ultime tome débordant d’action qui marque la fin de cette trilogie à la frontière du réel !

Voilà que la 37ème Prophétie sonne la fin de cette trilogie qui m’a rapproché de la littérature jeunesse. Malgré quelques passages un peu trop simplistes à mon goût, j’ai passé d’agréables moments de lecture au cœur de cette organisation du Strom ! 😀

Quelqu’un occupait toutes les pensées de Fang depuis plusieurs jours. Les heures et les minutes s’égrenaient, se rapprochant peu à peu du moment fatidique où elle pourrait enfin mettre un visage sur la personne avec laquelle elle parlait ces derniers temps. Même son nom lui était inconnu. Elle ne le connaissait qu’au travers d’un pseudonyme : Niligram et d’une photo de profil qui représentait un chevalier noir aux allures gothiques. Peut-être ressemblerait-il à cette description, elle ne le savait pas encore. Tout ce qu’elle savait, c’était que son envie de le voir ne cessait plus de croître. Toutes ces nuits blanches passées à discuter avec lui, à devenir pour elle un ami et un confident, même un guide, une personne sur laquelle elle pouvait tenir en toutes circonstances. Au fond, elle espérait sans doute que toute cette complicité aboutirait sur une relation plus personnelle encore…

Un aboiement la sortit de ses pensées, alors que l’horloge s’approchait de minuit. Encore cinq minutes. Pour passer le temps, elle emprunta l’escalier du temple, que l’on connaissait sous le nom du pavillon du printemps éternel. Un peu tranquille, très prisé pour son caractère romantique, au cœur de la capitale. La jeune chinoise s’assit sur les marches, tout en contemplant la vue sur la ville de Pékin. Devant elle se tenait la Cité Interdite dans laquelle elle était née. Sa première sortie en ville avait été une catastrophe. Elle supportait mal toutes ces odeurs, ces bruits et cette foule continue de passants. À ses treize ans, le personnel de la Cité Interdite décidèrent de lui offrir un ordinateur, pour qu’elle puisse s’ouvrir au monde. C’est par ce biais qu’elle fit la connaissance de Niligram. Cette personne énigmatique, qui ne devrait plus tarder à la rejoindre.

Une nouvelle épreuve d’importance attend les jumeaux, alors qu’ils doivent tout essayer pour sauver le monde…

Je ressors de cette lecture avec énormément de questions. Mince, je pensais pouvoir passer à autre chose, mais il va sûrement falloir aller lire la suite des aventures, puisqu’un second cycle existe. Je crois bien que Strom n’a pas révélé tout ses secrets, les auteurs en ont gardé sous le coude pour pouvoir éviter une fin aussi mystérieuse, qui incite à la curiosité ! Dans ce récit, il y a de l’action de partout, et les personnages ne vont pas chômer. Il en va de la survie de l’humanité. Nostradamus est au centre de cette affaire, et sa dernière prophétie est sur le point d’être libérée pour être connue de tous. Un ingénieux système lui a permis de tenir toutes ses visions secrètes jusqu’au moment opportun. Chez Strom, cet événement représente toujours un moment primordial où les membres sont conviés. Il faut dire que Nostradamus ne donne pas l’image d’un type loufoque aux prévisions fantaisistes. Jusque là, tout a pu se réaliser selon ses dires. Mais cette-fois, il se pourrait bien que quelque chose puisse être tenté pour déjouer les plans obscurs qu’il entrevoit dans l’avenir…

Ces textes prophétiques sont complexes, et une enquête approfondie doit être menée pour tirer au clair ce langage ancien et flou. Raphaël et Raphaëlle vont unir leurs forces pour trouver une manière de contrebalancer la révélation de Nostradamus. Le Strom est tout disposé à les aider dans cette tâche, alors que leurs compteurs de points pour devenir Séide a bien besoin d’un gros coup de pouce pour passer à un grade supérieur. Les jumeaux, qui mènent une double existence entre vie scolaire et celle de Strom, vont aller chercher au-delà du temps des réponses à leurs questions. L’enquête patine beaucoup, mais certains détails progressent bien plus vite. Ce sont tous ces éléments mis bout à bout qui vont permettre d’enrayer le mal qui s’apprête à frapper le monde entier.

C’est une lecture riche de détails, aux idées bien trouvées et rondement menées que j’ai découvert. J’y ai retrouvé un caractère propre à la série des Time Riders par moments, sans pouvoir en divulger davantage pour ne pas tout révéler. Cette intrigue est bien ficelée, et quand je parle de détails, ce sont ces petits éléments qui se mettent en place au début du récit qui prennent toute leur importance à mesure que l’histoire avance vers son dénouement. Même si j’ai trouvé une scène trop facile, – en ce qui concerne le nouvel équipement à ajouter aux caméras – cette lecture a été divertissante et m’appelle à poursuivre pour découvrir les secrets qui se terrent encore. La scène finale recèle bien trop d’interrogations, j’ai envie d’en savoir plus, c’est bien joué ! 😛

Ma note : 4/5

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles