Strom : Le Collectionneur, de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

Dans les sous-sols du Louvre, une société occulte oeuvre pour protéger l’humanité : la confrérie des Chevaliers de l’Insolite.

Elle préserve le secret de l’existence de mondes insoupçonnés, invisibles au commun des mortels. Aujourd’hui, l’organisation recrute la prochaine génération de chevaliers. Raphaël et Raphaëlle sont de ceux-là.

Maîtrise des sciences paranormales, télépathie, lévitation, les jumeaux développent, en parallèle de leur vie de collégiens ordinaires, les capacités inexplorées de leur esprit.

Désormais initiés au pouvoir du Strom, ils se lancent bientôt à la recherche d’un objet précieux, dérobé à la confrérie par un mystérieux collectionneur…

Nathan – 308 pages – 6,90 euros.

Depuis longtemps présent dans ma bibliothèque, j’ai décidé d’ouvrir ce premier tome qui me faisait de l’œil. Je savais d’avance que ce roman était classé dans la catégorie jeunesse, c’est pourquoi je n’ai pas été surpris par la simplicité de l’histoire et des personnages. Strom possède toutefois des qualités qui font de lui une lecture simple et plaisante.

L’histoire débute sur la vie banale de deux collégiens (Raphaël et Aymeric), victimes de la figure même de la violence à l’école : un personnage antipathique qui n’inspire pas confiance pour la suite de leurs aventures. Raphaël et sa sœur, Raphaëlle (forcément, pourquoi chercher plus compliqué ?) vivent chez leur parrain, lui-même enquêteur au service des Chevaliers de l’Insolite.

Appelé sur une enquête pour le moins surprenante, il s’y rend avec ses filleuls pour découvrir un objet enfoui dans un sarcophage égyptien depuis près de quatre mille ans. Objet qui attise les convoitises et qui se retrouvera dans les mains du Collectionneur, un être hors du temps qui signe ses vols de la même manière depuis… des siècles.

L’auteur – enfin, les auteurs -, savent disséminer de nombreux doutes au cours de ce roman, ce qui a pour effet de maintenir le lecteur en appétit. Ce n’est pas un suspens digne d’un excellent polar, mais suffisant, je pense, pour un livre de la catégorie jeunesse. Les actions s’enchainent sans mal et ne laissent pas de plat s’installer, les décors sont très variés et on y apprend toujours plus au sujet de ces fameux Chevaliers de l’Insolite.

On découvre ainsi leurs coutumes, leurs règles très strictes et leur histoire qui perdure depuis déjà bien des siècles au travers de nombreux noms et de nombreux personnages connus par le passé. C’est un roman assez actuel, avec la présence de gadgets high-tech utiles en toute situation, sans omettre l’aspect paranormal avec la présence de portails qui mèneraient à d’autres mondes.

J’aime les énigmes qui ponctuent la lecture, avec, à deux moments, des petits tours mathématiques à reproduire chez vous pour amuser vos amis ou vos proches.

Malgré les clichés trop présents, les nombreux personnages et les quelques rares incohérences, ce premier tome mérite d’être lu sans prise de tête. Je vais d’ailleurs poursuivre ma lancée sur le prochain tome de cette série, même si le premier tome peut se suffire à lui-même. En effet, sa fin assez fermée ne laisse pourtant présager aucune suite… Et pourtant.

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It