Stranger Things - Runaway Max, de Brenna YovanoffQui est Max Mayfield ?

Quand on s’est installés à Hawkins, j’étais convaincue que c’était le genre d’endroit où rien n’arrivait jamais. Et pour moi, jusqu’ici les monstres étaient des hommes, comme mon demi-frère Billy…

Mais ce soir, la créature que j’essaie d’arrêter vient d’ailleurs, d’une autre dimension. Je suis bien décidée à en finir avec elle, et avec tous les autres montres.

Une bonne fois pour toutes…

Hachette – 286 pages – 15,90 euros.

Un roman jeunesse épatant qui nous fait découvrir la vie mouvementée de Maxine Mayfield !

Oui, oui, encore un roman Stranger Things, mais celui-là s’adresse à un public adolescent, donc idéal pour moi ! Je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin puisqu’un autre roman, pour les adultes et jeunes adultes cette fois, est sorti quasiment en même temps. Ici, je vais pouvoir me retrouver face à Maxine, cette jeune fille que l’on aperçoit au cours de la deuxième saison de la série télévisée…

Le bâtiment avait dû subir une invasion de mégots de cigarette. Le sol en était jonché. La gare routière se confondait avec un entrepôt à l’allure terne et grise. Les gens qui patientaient là n’étaient que des rebus de la société, des alcooliques entourés de prospectus qui ajoutaient au chaos de l’endroit. Pour parfaire le tableau, il y avait un bar où quelques hommes se tenaient, une bière à la main. Max évoluait dans ce décor où elle ne parvenait pas à se mêler à la foule. Elle dénotait beaucoup trop par rapport à chez elle. La discrétion était ici peine perdue. Les deux seules autres femmes en ce lieu étaient vêtues de mini-jupes en vinyle tout en se disputant avec le vendeur de ticket derrière la vitre. Il leur manquait un peu de monnaie, mais ce dernier ne flanchait et ne flancherait pas. Il ne faisait pas la charité.

Max portait un coupe-vent doté d’une poche. Elle y avait glissé son billet qui l’emmènerait de San Diego vers Los Angeles. C’était là-bas que vivait son père avec lequel elle s’entendait si bien. Et même si son existence particulière ne lui plaisait pas totalement, Maxine adorait partager des moments avec lui. Son skate sous le bras, elle ne voulait pas attirer l’attention. Elle qui n’avait pas le droit d’être ici, elle qui souhaitait fuir cette vie qui l’attendait à l’autre bout du pays et qui allait l’éloigner encore davantage de son père. À peine eut-elle atteint le hall qu’elle aperçut deux agents en uniforme marron. Certains écrasaient leurs cigarettes alors que d’autres se voûtaient encore davantage sur leurs bières. Les deux flics ne venaient pas patrouiller ici par hasard. Max sentait le vent tourner pour elle, elle voulait quitter le hall mais une main se porta sur son bras. Un des agents venait de reconnaître Maxine Mayfield.

Une histoire où beaucoup d’émotions se font ressentir, alors que Max se retrouve perdue entre ses parents, entre deux endroits que tout oppose…

Déjà, c’est un roman qui se lit extrêmement vite ! Voilà pourquoi il se signe dans la catégorie des livres ados. L’écriture est aisément compréhensible et permet une entrée en matière dans cette série. Il ne faut pas forcément avoir vu cette dernière pour pouvoir commencer cette lecture, même si quelques éléments manqueront, ils ne sont pas nécessaires pour appréhender l’ensemble de l’intrigue. Disons que vous passerez à côté des clins d’œil et du souvenir qu’il vous reste des personnages qui vont apparaître au fur et à mesure. J’ai vécu cette lecture comme une piqûre de rappel. Je dois aussi vous signifier que j’ai regardé la série au moment où elle sortait, donc cela va faire quelques mois que je n’ai plus vu Max et ses acolytes sur l’écran. Je dis ceci car, à contrario du premier livre sur Stranger Things, celui-ci ne se déroule pas hors de la série mais bien à l’intérieur. En somme, ce roman reprend les épisodes où apparaît Max pour les retranscrire en récit.

Forcément, c’est là que j’ai été un peu déçu. Je m’attendais à une histoire inédite. Mais passé ce malencontreux point, j’ai aimé la capacité qu’a eu le récit de me captiver. J’ai pu profiter des actions dès le début de ma lecture. L’univers de Stranger Things se dépeint avec brio dans ce roman, j’ai ressenti toute l’urgence et l’horreur qui peut découler de cette ambiance particulière. L’accent est tout de même mis sur la vie de Max, non seulement avec son demi-frère Billy, mais aussi avec Neil, son beau-père. Il y avait leur vie à San Diego avant de déménager à Hawkins où ils se retrouvent actuellement. C’est lors des flash-blacks et des souvenirs de Max qu’il est possible d’entrevoir et d’approfondir de nouvelles parcelles de vie de l’héroïne. Dans la série, on se retrouve confronté à plusieurs intrigues et plusieurs personnages, alors que le fait d’être focalisé sur Max permet de mieux se montrer empathique envers elle et de réellement comprendre ce qui venait la perturber lors de ses premières sorties avec les garçons de Hawkins.

Je me suis même retrouvé à revoir des scènes de la série avec beaucoup de détails. Il y a eu des rappels bienvenus, même si certains personnages apparaissent d’un coup dans le livre, puisqu’ils tombent à un moment ou à un autre dans le cheminement de Max. C’est ce que j’ai également trouvé dommage, on ne les présente que parce qu’ils sont le frère ou la sœur d’un autre, sans disposer de personnalité propre. Le centrage sur un protagoniste unique est une nécessité à laquelle l’auteure ne déroge pas ou très peu. Le suspense, à défaut d’être puissant, est suffisant pour tenir en haleine. C’est davantage la tension familiale qui règne dans le foyer recomposé de Max qui m’a tenu accroché aux pages. Maxine, je l’ai un peu assimilée à Ambre, dont le passé est décrit dans le court roman éponyme de Maxime Chattam. Elles partagent toutes deux des similitudes sur leurs parents. Runaway Max est une lecture tantôt psychologique, tantôt basée sur les actions de l’héroïne. Il ne faut pas avoir peur des retours en arrière, qui se précipitent sans crier gare. Pour ma part, je l’ai apprécié en ayant déjà vu la deuxième saison de la série, mais je serai ravi d’avoir l’avis de quelqu’un qui entre pour la toute première fois dans l’univers de Stranger Things au travers de ce roman !

Ma note : 4/5

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 📚 Quentin Turquet (@blog_acaniel) le

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It