Aujourd’hui, chronique spéciale, puisque je ne vais pas seulement chroniquer un texte, mais bien trois ! Je sais, c’est incroyable, surtout que je n’ai pas beaucoup posté cette dernière semaine. Ces trois courtes chroniques concernent des textes d’Alain Galindo, que je remercie pour sa confiance.

Quand ça psychote entre les oreilles, on peut toujours se gratter.

Déjà, rien que le titre donne le ton ! Ce récit est multiple, rempli de tranches de vie. Un psychiatre consulte dans son cabinet, et il se met à raconter toutes sortes d’histoires, sur les patients qu’il reçoit, sur sa vie en règle générale, régie par son travail, car en dehors de tout ça, on ne le connaît pas réellement.

J’ai trouvé chaque petit texte plein d’humour, parfois dérangeant, ou émouvant. C’est un cocktail d’émotions et de ressentis, de moments de fou rire et de jeux de mots bien ficelés. On pourrait même imaginer transformer ces textes en une petite série audio, ou même télévisuelle. Ça fait passer un bon moment, ça fait parfois tourner la tête pour comprendre, mais le résultat est là. Un texte par ci par là pour égayer la journée ! 😀

Vous pouvez lire cette nouvelle en cliquant par ici !

Flip

Alors là, une nouvelle excellente à l’ambiance très particulière. Les décors et les événements m’ont fait penser à des romans post-apocalyptique, tellement la situation s’entoure de mystère. Il faut aussi dire qu’un lieu revient, et qu’il a toute son importance dans ce récit : une station service. C’est aussi ce lieu idéal pour faire le plein de carburant et de provisions dans des moments où le monde est en pleine débauche. J’ai adoré l’ensemble des personnages, Flip le chien, et son maître Maestro, qui revêtent une importance majeure. Ils offrent des opportunités aux gens qui passent les voir, et savent jouer les innocents alors qu’ils en savent bien plus qu’ils n’en ont l’air. Je sais, j’utilise le pluriel alors qu’un seul d’entre-eux est un être humain, mais Flip est si énigmatique lui aussi ! 😛

C’est une histoire comme tout à chacun pourrait vivre un jour. Là, c’est Thomas qui la vit et c’est à travers lui que j’ai découvert cet univers. Il voulait abandonner sa vie triste et morne, routinière et sans intérêt pour tenter autre chose, et voilà que cette envie s’est matérialisée devant lui. J’ai adoré cette ambiance, les différentes personnalités des protagonistes et tous les secrets qui s’effacent peu à peu pour laisser la place à des faits, à des vérités, et à une presque morale sur la vie vécue de nos jours. Une belle balade littéraire au beau milieu d’un monde parallèle, qui n’en est peut-être pas un..

Vous pouvez lire cette nouvelle en cliquant par ici !

M. Rapord

Changement de registre avec ce récit ! Je suis parti à la découverte de cette histoire, qui pourrait d’ailleurs bien être réelle, tellement les faits paraissent authentiques. C’est un jeune garçon, nommé Robin, qui va aller à la rencontre d’un vieil homme, ce fameux M. Rapord. Tout ceci va se dérouler bien malgré lui, les parents de Robin ont presque tout perdu, et ils ont dû déménager dans une cabane pour pouvoir disposer d’un toit qui corresponde à leurs finances du moment. Un lieu, où, normalement, les familles viennent passer leurs beaux jours pour avoir le sentiment de partir en vacances. Cette rencontre générationnelle va être particulière, puisque M. Rapord n’incarne pas un être bavard par nature. Il va naître de cette relation une confiance sourde, qui ne passe pas par les canaux de communication habituels. Tout se passe presque en silence.

C’est un texte que j’ai trouvé plutôt centré sur l’aspect psychologique des personnages. Ce sont eux qui mènent le récit, et qui bouleversent les codes d’une vie de famille parfaite. Certaines scènes sont difficiles, poignantes, parfois glauques, mais sans trop s’enfoncer dans le gore. Il y a une sorte de recul qui se fait naturellement, et tout s’explique rationnellement. Je ne peux que rester en admiration devant Robin, sur sa vie et  ses soucis. La forme de cette histoire est appréciable, avec un petit préambule qui bascule ensuite sur un autre point de vue, j’ai beaucoup aimé pouvoir me mettre à la place d’une autre personne le temps de quelques minutes, pour bien comprendre certains comportements. C’est une belle lecture, réaliste, où toute vie n’est pas forcément des plus agréables à vivre, pour un ou plusieurs personnages de cette histoire…

Vous pouvez lire cette nouvelle en cliquant par ici !

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles