Fantasy

Le Puits des Mémoires – Les Terres de Cristal, de Gabriel Katz


Le Puits des Mémoires - Les Terres de Cristal, de Gabriel KatzL’heure du dénouement est proche.

Au cœur de Woltan, là où les assassins et les traîtres règnent en maître, la mort rôde et attend son heure. Pour nos héros, la menace est palpable. Leur survie n’est plus qu’une question de temps. La lutte, leur seul salut. À mesure que la vérité se rapproche, le danger n’en devient que plus grand… inexorablement. Et le terrible secret dissimulé au cœur des Terres de Cristal pourrait bien tout changer.
Nos héros seront-ils prêts à affronter les terribles épreuves qui les attendent ?

Roman : Le Puits des Mémoires – Les Terres de Cristal (tome 3)
Auteur : Gabriel Katz
Pages : 478
Éditeur : Scrineo

Une série profondément humaine et touchante…

Voilà que s’achève ce cycle du Puits des Mémoires. Que de bonnes surprises lors de la lecture de ce dernier tome ! Reprenant les aspects des précédents opus, « Les Terres de Cristal » nous invite dans les coins les plus reculés de Woltan. Mais ce n’est pas tout, puisqu’on va également entrer dans les tréfonds du complot qui a touché Nils, Olen et Karib.

Gabriel Katz n’a pas lésiné sur ses personnages et leur camaraderie toujours bien présente. On s’en rend compte d’autant plus à la fin de cette série. Même des protagonistes insignifiants au premier regard ont joué des rôles primordiaux dans l’intrigue. Karib et Nils sont remarquables sur le plan psychologique, on croirait pouvoir les côtoyer dans la réalité. Seul bémol sur Olen, agissant comme le ferait un adolescent immature et beaucoup trop en retrait dans cet opus final.

La tension est à son comble. Elle montait déjà d’un cran dans le second tome, que désormais, elle y atteint son paroxysme ! Gabriel Katz laisse les lecteurs dévorer son roman pour y chercher vérités et révélations. Même de simples discours peuvent bousculer le cours de l’histoire… Si bien que l’aspect sérieux prend le pas sur l’humour. Ce dernier fonctionne moins bien dans un contexte de vengeance.

« Les Terres de Cristal » est un recueil de scènes aussi spectaculaires les unes que les autres. L’auteur n’a pas son pareil pour décrire les actions et transcrire les émotions. Je suis toujours autant déçu par le manque de descriptions. Elles se suffisent à elles-mêmes, rendant la lecture plus dynamique, mais j’aurai préféré entrer dans les visions de l’auteur pour m’immerger davantage. Les Terres de Cristal demeurent une bonne réussite à travers certains protagonistes. On ressent le froid, la peur teintée d’admiration face à ces paysages glacés et la galvanisation des troupes par leurs sergents.

Gabriel Katz répond à toutes nos interrogations. Il faut bien lire le livre jusqu’au bout ! Un 38ème chapitre, sous couvert d’épilogue, nous apporte la dernière pièce du puzzle. Mon coup de cœur se porte sur Nils, le Fils de la Lune. Une scène marquante pour moi a fait de lui un personnage profondément humain. Lui qu’on décrivait comme le faiseur de veuves et le grand exécuteur est en réalité chargé d’émotions et d’empathie.

J’ai beaucoup apprécié relire cette série. Je me suis vite rendu compte que certains détails m’avaient échappé à l’époque. L’univers est tangible, on a envie d’y croire et de suivre nos trois protagonistes préférés. Les personnages vides de sens n’existent pas et aucun ne peut nous laisser indifférent, autant positivement que négativement. Et même si certaines scènes ou actions paraissent tirées par les cheveux, on a envie de suivre l’auteur dans ses travers pour passer un bon moment en sa compagnie.

Science fiction
Le monde, tous droits réservés, de Claude Ecken (2/2)
Science fiction
World War Z, de Max Brooks
Dystopie
La fin du monde tombe un jeudi, de Didier van Cauwelaert
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)