Projet Mars Alpha, de Pierre-Etienne Bram20 avril 2024. « Allô la Terre ? Ici Dragon 3. Entrée dans l’atmosphère Martienne dans 3, 2, 1… Ça y est, on y est. « À bord du vaisseau, Claire, Linn, Mike et Pedro, les 4 lauréats du programme de télé-réalité « Mars Alpha », sélectionnés parmi plus de 200 000 candidats, sont filmés quasi 24h/24. Sur la planète bleue, les yeux d’une grande partie de l’humanité sont rivés sur leurs écrans depuis que le voyage a commencé, sept mois plus tôt. « Le parachute principal vient d’éclater, on descend trop vite je répète, on descend trop vite ! « Après de nombreuses morts et d’étranges disparitions qui ont ébranlé sa mise en route huit ans plus tôt, le projet Mars Alpha serait il sur le point de toucher à sa fin ?

Roman auto-édité – 386 pages – 4,99 euros (ebook) – 15 euros (broché).

Un roman saisissant qui m’a transporté dans un genre alliant science-fiction et télé-réalité.

Je remercie Pierre-Etienne Bram, qui m’a proposé de découvrir son tout nouveau roman publié courant mars en auto-édition. J’ai été très intéressé par le résumé, même si j’ai tendance à penser qu’il révèle un peu trop d’informations à mon goût. J’ai une nette préférence pour les surprises, c’est vrai ! Mais bien heureusement, ce n’est pas cela qui manque. 😀

Un lieu abandonné. En plein cœur d’une forêt. C’était là l’aboutissement de toute une enquête durement menée. Une base immense à moitié enterrée. Des véhicules étaient stationnés sur le parking. Peut-être que des individus étaient encore présents sur les lieux ? Mieux valait se méfier et prendre toutes les précautions. Et sans compter ce drone de surveillance, qui avait dû chuter entre les arbres. Des détecteurs de mouvement, reliés à des projecteurs, pouvaient à tout moment révéler sa présence alors qu’il s’avançait vers l’escalier, seule entrée visible de ce complexe. Les lumières des miradors s’allument et il s’élance vers l’entrée. Mais quelques instants plus tard, la situation redevient normale, la pleine lune reprend son rôle de seule source lumineuse. Une porte blindée barre l’accès à l’édifice. Mais n’étant pas à court d’idées, notre personnage tend une empreinte digitale à l’aide de son smartphone sur le capteur. Il n’en fallut pas davantage pour que la porte daigne s’ouvrir

Voilà. Elle avait fini par soumettre sa candidature sur le site internet de l’opération Mars Alpha, il y a quelques mois. Mais elle n’était pas la seule puisque c’était avec 202 586 autres candidats qu’elle allait devoir faire ses preuves pour remporter, peut-être, la chance de pouvoir être l’une des pionnières de l’espèce humaine à affronter les déserts impétueux et arides de la planète Mars. La nouvelle avait fini par tomber. Elle avait été sélectionnée pour figurer parmi les deux cents personnes qui allaient poursuivre l’aventure. Elle avait été jugée apte psychologiquement, que demander de plus ? Ce n’était encore que le début, et elle savait pertinemment que la moitié des fonds allait venir de l’émission de télé-réalité dans laquelle elle allait devenir une vedette avec cent quatre-vingt-dix-neuf autres candidats. Et elle était encore loin de s’imaginer à quels sacrifices elle aurait à prétendre pour tenter de faire de son rêve une réalité.

Une histoire intriguante, qui apparaît comme l’anticipation d’une réalité qui n’aura finalement jamais lieu…

Je suis un fan inconditionnel des histoires de science-fiction, de space-opera et de tout type de chose qui s’en rapproche, alors comment refuser de lire un tel récit. Ça aurait été du gâchis d’ailleurs, puisque j’ai été de suite plongé dans l’intrigue. Poussé par ma curiosité et le genre très scientifique, j’ai dévoré ce roman en quelques heures à peine. D’autant plus qu’on y retrouve quelques incursions dans le langage informatique, ce que j’apprécie également puisque je connaissais tous les termes employés. Cela demeure néanmoins très accessible et vulgarisé pour les plus néophytes en ce domaine. En ce qui concerne le sujet de cette histoire, il rappelle clairement et explicitement le projet lancé il y a quelque temps pour permettre à quelques heureux élus de rejoindre la planète Mars à bord d’une mission totalement novatrice. Dès le départ, c’est au travers d’une préface que l’auteur nous amène des informations permettant de comprendre les raisons de l’échec de ce programme beaucoup trop ambitieux et mal préparé.

Ce roman est une réussite, autant par la qualité de son écriture, qui est agréable et permet de lire à toute vitesse sans se soucier du vocabulaire, que par la profondeur de son intrigue et de ses personnages. J’ai déjà eu l’occasion de découvrir des romans qui prenaient place dans une émission de télé-réalité, et j’estime que cet aspect là donne de la fraîcheur et de la jeunesse au texte. Même si je ne suis pas adepte des programmes télé, sa retranscription en roman permet de créer de belles surprises, tout en laissant parfois le public agir sur l’intrigue. Comme si il n’y avait pas suffisamment de bouleversements à cause des personnages ! D’ailleurs, parlons-en ! Certains sont énigmatiques alors que d’autres changent complètement de posture en étant entraînés dans cette future mission pour laquelle ils se donnent corps et âme. Et c’est le moins que l’on puisse dire ! L’auteur dépeint des idées très intéressantes, à la limite de l’acceptable pour les participants, dans le but d’accroître les gains financiers et permettre à une telle entreprise de voir le jour et de lancer les premiers êtres humains vers Mars ! Rien n’arrête la voie du profit, et c’est ce qui aurait très bien pu se produire dans la réalité par ailleurs.

De bout en bout, j’ai été happé par cette histoire, par le calvaire vécu par certains personnages, alors que d’autres agissent dans l’ombre et que l’on a envie de découvrir leurs véritables agissements. Les sentiments humains sont brillamment décrits et je me suis pris d’affection pour quelques protagonistes, pour lesquels rien n’a été simple et qui ont dû donner de leur personne et aller à l’encontre d’eux-mêmes pour réaliser un rêve qui était cher à leurs yeux. J’ai été très surpris par la tournure que prend le récit vers le milieu de l’intrigue, avec l’apparition d’un renouveau, comme un coup de fouet pour relancer la machine et conduire le lecteur vers une autre dimension de l’histoire, jusqu’alors dissimulée. J’ai tout de même été un peu déçu par la fin, que j’avais pressenti dès le deuxième indice indiqué par l’auteur. Cela me paraissait évident. Mais c’était sans compter sur la relance de l’intrigue et la mise en avant de nouveaux personnages et de nouvelles actions, qui ont permis d’approfondir le final !

Ma note : 4/5

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles