Percy Jackson, Tome 1 : Le Voleur de foudre, de Rick RiordanÊtre un demi-dieu, ça peut être mortel…

Percy Jackson n’est pas un lycéen comme les autres. Sa prof d’histoire est en fait un monstre mythologique ! Et les dieux du mont Olympe entrent dans sa vie, ici et maintenant, en plein New York. Ils l’accusent d’avoir volé l’éclair de Zeus. Dans cette succession de catastrophes, une seule bonne nouvelle : Percy se découvre peu à peu des pouvoirs extraordinaires…

Albin Michel – 425 pages – 16,50 euros.

Une épopée mythologique qui oscille entre la réalité et le surnaturel !

Dans la série « Je commence une nouvelle saga », me voici parti sur les rives d’un monde où la mythologie règne en maître parmi notre réalité, sans que nous puissions ne serait-ce que percevoir sa présence autour de nous. Je n’ai jamais vu le film adapté de ce roman, dont je n’avais d’ailleurs pas connaissance. Percy Jackson était un nom que j’avais déjà aperçu, sans pour autant me douter de l’univers dépeint par l’auteur, et du savoir véhiculé dans les livres qui le mettent en scène !

Percy Jackson était un sang-mêlé, et il savait mettre en garde quiconque chercherait à lire ses écrits. Une vie comme la sienne était d’une dangerosité sans égale, et même si on doutait du fait d’être soi-même un sang-mêlé, mieux valait vivre dans l’ignorance que dans la vérité qui pouvait attirer bien des ennuis. C’est lors d’une sortie scolaire avec sa classe de sixième au musée des Beaux-Arts de New York que tout allait basculer pour le jeune Percy. Il n’était pas spécialement enchanté de prendre part à cette visite, en compagnie de ses désastreux camarades, mais c’est son professeur de Latin, M. Brunner, qui encadrait la sortie, ce qui avait de quoi le rendre un peu plus enjoué.

Pour Percy, chaque visite scolaire s’était soldée d’un événement imprévu qui était venu perturber le bon déroulement du programme. De la malchance, peut-être, ou une négligence répétée de sa part. Il était accompagné de son ami, Grover, handicapé et dispensé de sport, et de Nancy Bobofit, dont le comportement agaçait terriblement les deux jeunes garçons. Un autre professeur accompagnait la sortie, il s’agissait de Mme Dodds, qui était plutôt encline à protéger Nancy et à entrevoir des sanctions pour Percy, qu’elle n’appréciait guère.

Attiré loin de ses camarades par Mme Dodds, le vocabulaire de cette dernière était bien douteux pour une profession telle que la sienne. Mais elle n’était pas ce que Percy pensait d’elle. Il ne pouvait pas se dissimuler aux yeux de tous ces êtres, malfaisants ou non. Il les attirait, et ce qui devait arriver vint percuter sa jeune existence de plein fouet.

Mme Dodds n’était pas humaine. Et elle allait attaquer Percy. Mais M. Brunner n’était jamais bien loin de son petit protégé…

Des dieux grecs, le mont Olympe et le jeune Percy entraîné dans une quête périlleuse et primordiale !

Ce premier tome a été une découverte totale pour moi. J’ai apprécié l’intégration de la mythologie grecque dans l’intrigue – même si je ne suis pas expert en la matière, et que ce ne soit pas un domaine qui m’attire plus que d’autres – et la façon dont elle est développée par l’auteur. Le mont Olympe est réel et se déplace au gré des courants des pensées humaines, et tout cet univers prend place dans notre monde, avec l’utilisation de subterfuges pour que nous autres, humains, ne puissions pas apercevoir ce qui se trame autour de nous et qui dépasse l’entendement même ! Percy est lancé dans une quête d’une importance capitale, alors que rien ni personne ne l’avait jamais mis au courant de pareilles forces qui sommeillaient au fond de lui…

Percy Jackson est un jeune garçon à la gentillesse indéniable, qui cherche à comprendre le nouveau monde qui s’ouvre devant lui. C’est d’ailleurs avec fracas qu’il va être placé face à des responsabilités qui semblent lui incomber. Il est toujours accompagné de Grover, son ami, et de son professeur de latin, M. Brunner dans ses aventures qui vont le mener bien plus loin qu’il ne l’aurait imaginé. Fini le monde morne et plat, le voici ouvert à une nouvelle dimension où les pouvoirs déchaînent les passions et où une guerre terrible menace d’éclater à tout instant entre des dieux réunis par des liens familiaux qui s’étiolent.

C’est avec humour que Rick Riordan nous emmène dans son univers fantastique qui résonne étrangement comme celui de Harry Potter, où des termes tels que sang-mêlé ne nous apparaissent pas comme inconnus. Par certains aspects, une ressemblance existe entre les deux histoires, pour que Percy prenne une direction bien différente et apparaisse dans une intrigue belle et bien originale. Des tas de rebondissements, d’événements imprévus et malencontreux vont venir bouleverser la vie de Percy. Et nombre de dieux vont se dresser sur son passage, pour l’aider comme pour tenter de le malmener

Ma note : 4/5

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quentin Turquet (@blog_acaniel) le

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It