Papy Ronchon, de Katia DelmasPapy Ronchon est un vieux grognon. Il n’est jamais content et il n’aime personne.
Alors quand il vient garder Célestin, son petit-fils, en l’absence de ses parents, le petit garçon se dit que le temps va être long … très long.
Pire encore … quand il entend son grand-père dire qu’il veut se débarrasser de lui, il est carrément terrorisé !
Comment déjouer les épouvantables plans de Papy Ronchon ?

Scrineo – 144 pages – 9,90 euros.

Un roman jeunesse qui décrit une relation grand-père petit-fils assez extravagante !

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. Papy ronchon est un livre jeunesse, tout comme l’une de mes précédentes lectures avec Vivien drôle de chien ! J’avais tout de même davantage apprécié cet autre ouvrage que celui-ci, l’histoire est bien différente et plus classique.

Célestin n’aimait pas les célébrations. Les anniversaires étaient horribles, tout comme les fêtes de fin d’année, ou tout autre rassemblement familial. Le problème, ce n’était pas les événements en eux-mêmes, mais la présence de son grand-père. Célestin avait horreur de ces moments où il arrivait. Il imaginait une tarte magnifique et goûteuse, au milieu de laquelle on aurait mis des légumes. De quoi gâcher cet instant de dégustation…

Quand son grand-père lui pinçait la joue pour lui dire bonjour l’importunait. D’ailleurs, Célestin croyait qu’il n’aimait pas dire bonjour, mais que ce geste incarnait la méchanceté. Papy Ronchon avait une grosse tête, ronde comme une boule de bowling, disgracieuse par rapport à son corps plutôt svelte. Mais le pire, c’était son dentier… Non, vraiment, Célestin n’appréciait pas son grand-père.

Une histoire simple et efficace, qui n’a toutefois pas eu de prise sur moi !

Je ressors de cette lecture avec un avis mitigé. J’ai apprécié le style de l’auteure, et sa façon de raconter son histoire. Mais c’est bien le contenu de l’intrigue qui n’a pas su me convaincre. J’ai trouvé l’histoire peut-être un peu trop banale, avec des raccourcis trop faciles pour expliquer certaines situations. Je vois cette intrigue avec mon regard de lecteur habitué aux intrigues parfois complexes, il se pourrait que de jeunes lecteurs ne pensent pas comme moi ! Il y a des concours de circonstance, qui vont mener Célestin à se méfier de son grand-père comme de la grande faucheuse. Il croit qu’il a décidé d’en finir avec son petit-fils, et même que ses parents ne protestent pas contre cette idée. Lui qui pensait être aimé par sa famille, voilà que ses convictions furent ébranlées…

Célestin est le parfait jeune garçon, doté d’une imagination fertile, beaucoup trop fertile ! Chaque action de son grand-père va résonner comme une menace pour lui. Va s’en suivre des scènes drôles et tirées par les cheveux, pour mettre fin à la menace qui pèse sur lui. Il faut dire que son papy n’est pas des plus joyeux, et se contente de se plaindre à longueur de temps. Les deux personnages sont des archétypes du vieux bourru et du garçon qui se croit traqué, quitte à en faire une histoire dramatique ! Cette lecture m’a fait passer un agréable moment, mais j’ai trouvé l’intrigue fort légère par rapport à ce que je m’attendais. Qui va gagner ce combat des générations ? Entre les principes de son grand-père, et l’angoisse qui pèse chez Célestin ? L’importance de se connaître et de passer du temps ensemble peut changer beaucoup de choses.

Ma note : 3/5

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles