Niko vient de recevoir un cadeau extraordinaire : un pinceau magique qui fait apparaître ce qu’il désire le plus ! Il peut avoir tout ce qu’il veut, comme ce portable qu’il convoite tant…

Mais quand avec ses amis, ils décident de se venger de Max, la terreur du collège, les choses se compliquent… Réussiront-ils à maîtriser le pouvoir du pinceau ?

Scrineo – 160 pages – 9,90 euros.

Un roman jeunesse léger et divertissant, qui offre de beaux sujets de réflexion !

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. Malgré le fait que je lis beaucoup de romans adulte, lire de la jeunesse me permet aussi de voir ce qu’il se fait juste à côté. Du divertissement à la morale, il n’y a qu’un pas, qui pourtant semble majeur dans cette littérature !

Ahmed me salue et s’en va en trottinant. C’est mon meilleur ami, celui en qui je peux avoir une confiance aveugle. Aujourd’hui, c’est mercredi, et je suis le dernier à quitter l’école, alors que tous les autres élèves se ruent hors de leur classe à toute vitesse. Pour eux, direction un bon repas pour un après-midi de liberté. Pour moi, ce n’est guère glorieux, alors je me contente de traîner les pieds. Comme tous les jours, ma mère travaille chez des personnes âgées en tant qu’aide à domicile. Je suis donc surveillé par Mme Martinez.

Elle passe son temps à parler. Chez elle, toujours cette odeur de chien mouillé à cause de son affreux teckel. Sans arrêt, je dois jouer avec Emilia, une petite fille de cinq ans qu’elle garde en même temps que moi. Mais tous ces jeux m’ennuient, elle est bien plus jeune que moi, qui ait le double de son âge. Je rêve plutôt de jouer à la console ou aux legos, jusqu’au jour où Mme Martinez ne pourra pas me garder…

Une intrigue aux personnages authentiques et à la morale claire et instructive !

Je suis toujours troublé par la puissance des auteurs jeunesse à se mettre à la place de leurs jeunes personnages. C’est sûr qu’en temps qu’adulte, on ne réagit pas de la même façon. J’ai même deviné la suite de certains passages, qui paraissent logiques et tombent sous le sens, mais ça encore, c’est de mon point de vue. Avec un œil de jeune lecteur, je trouve ce roman très instructif, tant sur les maladies qui peuvent affecter d’autres personnes dans le milieu scolaire, que sur la gestion de ses émotions. Au début, cette histoire ouvre un cadre divertissant et fort plaisant, où Ahmed et Niko, deux meilleurs amis, vivent une amitié quelque peu hors norme. Ahmed est un autiste Asperger, alors que Niko est un enfant tout ce qu’il y a de plus normal. Pour lui, son ami l’est tout autant, et peut-être même bien plus normal que lui selon les moments et les situations.

Niko va faire la rencontre d’un vieil homme, qui va changer sa façon de voir les choses. Un pinceau magique va lui être remis, tout comme le serait un génie dans sa lampe magique. Sauf que là, seuls les objets matériels sont concernés. Pour un jeune garçon de sa trempe, il va devoir prendre des décisions et réfléchir sur chacun de ses actes. Ce tout nouveau pouvoir qui lui est conféré n’est en rien anodin. Ce roman traite de quelques sujets intéressants à comprendre lorsque l’on est au collège. La difficulté qui existe avec certains autres élèves, la méconnaissance de certaines maladies ou troubles, l’envie, l’égoïsme, le désir de vengeance qui entraîne des actes non réfléchis. Étrangement, cette lecture entre en écho avec ma précédente chronique. Le thème du harcèlement devient majeur en ce moment, et ce roman permet également d’en prendre connaissance et de se questionner à son sujet.

Ma note : 4/5

Vous pouvez retrouver ce roman, et les autres ouvrages des éditions Scrineo, directement sur leur site ! 😀

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles