Marquer les Ombres : Tome 2, de Véronica RothElle tuerait pour lui.

Il mourrait pour elle.

Plus que jamais, les vies de Cyra Noavek et Akos Kereseth sont étroitement liées. Mais leurs peuples sont ennemis, leur planète est à feu et à sang, et les oracles ont prédit qu’Akos mourrait au service de la famille Noavek. Cyra et Akos se lancent dans une tentative désespérée de mettre fin à la guerre. Quitte, pour Cyra, à tuer sa famille. Quitte, pour Akos, à donner sa vie. Ils vont découvrir à quel point leurs destins déterminent leurs vies, d’une manière qu’ils ne soupçonnaient pas.

Nathan – 457 pages – 17,95 euros.

Une intrigue prenante bercée par le tumulte des rivalités et des faux-semblants !

Je tiens à remercier les éditions Nathan pour l’envoi de ce roman. Voilà l’occasion pour moi de poursuivre sur cette saga qui avait été pour moi une lecture plutôt complexe et difficile à appréhender, mais qui se révèle nettement plus claire à mesure de l’avancée dans cette histoire qui sait être prenante autant qu’elle fascine. Ce second tome domine le premierque j’ai d’ailleurs chroniqué par ici – alors que tout bascule et que les révélations se font nombreuses !

Eijeh est enfermé dans une cellule, ou peut-être dans deux cellules distinctes, ils ne savent pas trop. Lui-même est perdu entre ses pensées et les souvenirs de Ryzek, qui semblent ne former plus qu’une entité, dans un seul et unique corps. Ils ont quitté Urek pour rejoindre l’espace, et ils savent qu’ils vont être tués, car tel est leur destin.

Cyra savait que son père, le célèbre Lazmet Noavek, connu pour ses actes abominables sur les Shotet, était certainement mort il y a plus de dix saisons. Seul son frère Ryzek tentait de dire que leur père était toujours en vie, alors que même sa dépouille était absente lors de ses funérailles, ce qui avait de quoi semer le doute sur la véracité de son décès.

Akos Kereseth n’était jamais bien loin de Cyra. Ils avaient quitté la planète alors que les Shotet se préparaient pour affronter Thuvhé. Akos était un Thuvhésit et Cyra une Shotet, et leurs cultures allaient se battre loin de leurs regards. Ryzek avait des théories sur beaucoup de sujets, comme celui où Cyra ne serait pas sa sœur, puisqu’elle n’a jamais su ouvrir les portes de la demeure de leur père Lazmet, qui était censée repérer les membres de la famille Noavek pour leur laisser le champ libre.

Cisi Kereseth n’a pas eu une existence facile. Entre la mort de son père sous ses yeux, et les Shotet venus lui retirer ses deux frères, Akos et Eijeh. Mais elle n’a jamais su se laisser aller à la tristesse comme le ferait Isae Benesit. Cette dernière pleurait sa sœur jumelle, décimée dans une arène pleine de Shotet. Mais elle n’allait pas s’arrêter là. Son désir de vengeance était bien plus fort que tout ce qu’elle pouvait éprouver jusque là. Elle va se rendre auprès des cellules où sont enfermés Ryzek et Eijeh, le frère de Cisi. Cette dernière savait que Eijeh était responsable de la mort de Orieve, c’est lui qui portait l’arme, mais elle savait aussi que son frère n’était pas ce genre d’homme à donner la mort. Ryzek devait être la cause de cet acte odieux.

Et c’est dans la cellule de Ryzek que Isae décida d’entrer. Pour apaiser un tant soit peu son désir de vengeance…

Des décors fantastiques ponctués de scènes poignantes où agissent des personnages au réalisme saisissant !

J’ai ressenti nettement plus de plaisir à la lecture de ce second tome, qui s’avère être davantage fourni en suspense et en révélations. Des fondements pourtant bien établis s’effondrent comme des châteaux de carte et la vivacité de certains personnages est telle qu’ils soumettent l’histoire à leurs propres intentions. Akos est un jeune homme plein d’ambition qui sait aller au-delà de tout ce qui est lié à lui pour tenter de défendre des causes qui lui semblent nobles. Avec lui, Cyra n’est pas en reste, bien déterminée à vivre une vie auprès de Akos, alors que leurs vies dépendent des destins par lesquels ils sont liés.

Je n’ai pu qu’apprécier l’ensemble des décors qui nous font voguer entre les planètes du système solaire, d’entre Thuvhé et Ogra en passant par Othyr. Évidemment, Thuvhé est une planète déjà bien évoquée dans le précédent tome, que l’on redécouvre dans cette nouvelle intrigue sous une facette différente à l’ambiance beaucoup plus sombre. Ogra, en revanche, est une découverte intéressante aux idées originales, qui fourmille de détails et dont l’atmosphère s’avère être une source de problèmes, même pour les pilotes les plus chevronnés ! C’est aussi cette diversité des environnements qui enrichie cette saga et qui nous donne l’occasion d’imaginer des mondes aussi variés que fascinants.

Une fois l’intrigue mise en place et posée sur ses bases, chaque nouvel indice aux questions laissées sans réponses et chaque nouvelle révélation claquent comme un fouet dans l’air. Il devient presque impossible de résister à l’envie de découvrir la suite de ce roman jusqu’à son achèvement. Le suspense gagne en intensité alors que la panique s’empare des peuples du système solaire, le tout bercé dans une histoire d’amour subtile entre Cyra et Akos. Ce roman n’a eu de cesse de m’étonner, des débuts jusqu’à son épilogue, pour me laisser un souvenir intarissable de cet univers fabuleux où les personnages savent jouer sur la corde sensible.

Ma note : 4/5

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It