Fantasy

La Maîtresse de Guerre, de Gabriel Katz


La Maîtresse de Guerre, de Gabriel KatzFille de maître d’armes, Kaelyn rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles.

Il va falloir lutter. Alors elle s’engage dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…

Roman : La Maîtresse de Guerre
Auteur : Gabriel Katz
Pages : 469
Éditeur : Scrineo

Des promesses et des déceptions…

Après avoir été enchanté par la série du Puits des Mémoires, je me suis laissé tenter par les autres romans de l’auteur. « La Maîtresse de Guerre » est un one-shot classé en catégorie fantasy, même si cet aspect n’est pas prédominant. On retrouve clairement le style de l’auteur : son écriture incisive, claire et très imagée. Les scènes de combat restent son point fort : vivantes et efficaces. Par contre, je suis toujours à la recherche de descriptions ! Il y a pourtant de beaux paysages et de grandes cités, pourquoi se limiter autant dans le visuel ?

Autant au niveau des personnages, ceux-ci sont plutôt bien réussis. Pas aussi bien que dans le Puits des Mémoires, mais je pense que l’auteur croule vite sous le nombre, car il y en a un paquet à animer dans cette courte histoire. Si on se limite aux protagonistes principaux que sont Kaelyn, Hadrian, Valès et Fenia, on ne peut qu’apprécier le travail de l’auteur en la matière. Entre le mystère, la rage, le plaisir du travail bien fait ou l’art de la manipulation, ils ne peuvent nous rendre insensibles ! C’est le cas de le dire.

« La Maître de Guerre » m’a parfois fait penser à « La Traque » dans son déroulement, avec ses trahisons, la recherche d’un ou plusieurs individus, l’emploi de l’assassinat et des nécromants. C’est ça qui est intéressant avec Gabriel Katz, il poursuit la construction de son univers à travers d’autres œuvres. On entrevoit ainsi des clins d’œil au Puits des Mémoires : le Doyen des Mages est cité, les terres Communes et du Nord participent même à la bataille, citant leurs dieux qui demeurent les mêmes.

J’ai été déçu par la rapidité de l’intrigue. Tout va beaucoup trop vite. Ce n’est pas habituel avec cet auteur, qui a tendance à étaler et à prendre le temps sur plusieurs volumes et c’est vraiment dommage. Il faut s’accrocher pour retenir le nom des personnages secondaires et percevoir les changements psychologiques, quasi imperceptibles, chez notre héroïne.

De même, la fin de ce roman a un goût amer, un semblant d’inachevé. Peut-être qu’un épilogue aurait pu arranger les choses ? Tout s’arrête net et seules les quelques pages finales lèvent le doute sur la fonction de la Maîtresse de Guerre. Les autres personnages sont totalement passés à la trappe… C’est vraiment décevant.

En bref, c’est un roman que je conseille pour la qualité de son intrigue, ses scènes d’empathie et ses moments où l’on ne ressent qu’une seule envie : rentrer dans l’histoire pour mettre une raclée à cette satanée Fenia. C’est assez prenant et rapide, omettant les détails et faisant l’impasse sur certains points, ce qui peut frustrer les lecteurs avides de vraie fantasy.

Essai
Le Nouveau Dictionnaire de l’Impossible, de Didier Van Cauwelaert
Fantasy
Le Puits des Mémoires – Le Fils de la Lune, de Gabriel Katz
Steampunk
Le Worldshaker, de Richard Harland
  • Morgana (Deedr)

    Lorsque j’avais acheté le Puits des Mémoires aux Imaginales, j’avais hésité avec celui-ci. Cela avait donné lieu à une scène un peu surréaliste, où Gabriel Katz avait sorti une pièce de monnaie de sa poche et m’avait proposé de trancher à pile ou face. Il avait fallu plusieurs tentatives pour y arriver car j’avais oublié la moitié des règles du fameux « pile ou face » (sans commentaire :D)(hé, j’étais perturbée, c’était assez déstabilisant comme scène… Et non, je ne me cherche pas du tout des excuses :D). Finalement, le pile ou face avait désigné La Maîtresse de guerre, mais j’étais repartie avec La traque, juste parce que je m’étais soudain décidée. Gabriel Katz m’avait alors fait remarquer que je préférais me fier à mon instinct plutôt qu’au hasard 😀 Au moins, l’avantage est que mon exemplaire a bénéficié d’une dédicace super drôle. Gabriel Katz est de base super inspiré pour les dédicaces qu’il fait je trouve, et là il avait de quoi trouver rapidement, avec toute cette histoire XD
    Bref, celui-ci sera sans doute le prochain que je lirai, même si c’est celui dont j’ai entendu le moins de bien (et j’ai l’impression que c’est aussi celui qui t’a peut-être le moins convaincu ?). Donc je vois mes attentes à la baisse, et j’aurai de quoi passer un agréable moment de lecture malgré tout je pense.


    • Quentin

      Ah ça c’est la classe ! =D
      Je n’ai encore jamais eu l’occasion de le rencontrer, mais il faudrait que je me bouge les fesses un jour pour mettre les pieds dans un gros salon. Tu ne fais que confirmer mes pensées sur le fait qu’il est très sympathique. 😉
      Ton instinct a bien fait, car Le Puits des Mémoires est la meilleure saga de cet auteur (et peut-être même ma préférée tout court d’ailleurs xD). Alors, je ne sais pas si tu l’as déjà lu ou non, cette fameuse Traque, mais ça se dévore et re-dévore sans cesse !
      J’ai lu La Maîtresse de Guerre après le Puits des Mémoires, donc en sachant de quoi est capable l’auteur, ça m’a mis un peu en rogne. Ce n’est pas forcément ma pire lecture, mais je n’en ai pas un souvenir exceptionnel. J’en suis encore partagé aujourd’hui. =P A toi de te faire ton avis, et je lirai ta chronique avec impatience pour connaître ton ressenti. =D


      • Morgana (Deedr)

        Je trouve que c’est un auteur qui vaut vraiment le coup en dédicace ! Certains, sans être désagréables (ça, c’est encore une autre histoire :D), semblent moins à l’aise. C’est un exercice qui ne doit pas être évident du tout, mais Katz est très fort là-dedans je trouve (comme si ça ne suffisait pas qu’il sache bien écrire, tsss :D) !
        J’ai lu toute la trilogie, et je l’ai même chroniquée en entier (ce qui est assez miraculeux, vu mes difficultés à chroniquer les séries en entier… la flemme me tuera, un jour :D). J’avoue que le tome 1 m’avait plu mais pas totalement satisfaite : j’adorais l’idée des personnages amnésiques, mais je la trouvais sous-exploitée et l’intrigue un peu répétitive, avec les multiples endroits qu’ils devaient toujours quitter en quatrième vitesse. Par contre, le T2 est mon préféré, et j’avais énormément aimé le 3 aussi. Vu ce que tu en dis, j’imagine que tu as relu la série un certain nombre de fois… 3 ? 4 ? 😀
        Ah oui en effet, j’imagine que tu as dû être déçu si tu n’avais pas été prévenu que celui-ci était un peu en-dessous. J’essaierai de le lire prochainement !


  • Quentin

    Ah ben si il est aussi bon acteur qu’auteur, ça vaut la peine d’aller à sa rencontre effectivement.
    Je ne l’ai lu que deux fois pour l’instant, la première bien avant que j’ai commencé ce blog. Et il fallait que je chronique tout ça, forcément !
    Je passerais voir sur ton blog alors. Je n’avais pas fait attention. 😉


Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)