Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…

Gulf Stream Editeur – 352 pages – 18 euros.

Un premier tome plein de belles surprises, où deux époques se mêlent…

Lire un roman de Cindy Van Wilder faisait partie de mes rares objectifs de l’année dernière. Bon, si vous regardez bien, ce roman est bien le premier que je lis de cette auteure. Donc oui, j’ai échoué, mais je me rattrape ! Je ne savais pas encore trop vers quelle série me tourner, alors j’ai choisi de me lancer dans la saga des Outrepasseurs. Il faut dire que la quatrième de couverture m’a beaucoup incité, non sans évoquer la couverture incroyable du format broché. 😛

Un adolescent qui subit de plein fouet un attentat. Une société secrète qui se dessine. Des agissements de plus en plus douteux chez la mère de Peter. Même si ce dos de livre demeure assez succinct, il a su attirer ma curiosité. J’avoue ne pas être fan des quatrièmes de couverture qui exposent des passages de l’intrigue, comme c’est le cas ici, mais ce passage est bien choisi et révèle des informations sans trop en donner. Elles ne sont pas vitales, et ne coupent pas la tension qui prend place dès les premières pages. Me voilà sauvé !

J’ai adoré parcourir cette intrigue puissante, même si parfois, le doute se mêle entre le Moyen-Âge et le XXIème siècle !

Je ressors assez perplexe de cette lecture. Je trouve qu’il existe un gros décalage entre la quatrième de couverture et le contenu réel de ce premier opus. Cette histoire d’attentat m’apparaissait beaucoup plus explosive, plus intense, que les événements qui se déroulent réellement. Bon, à coup sûr, les médias ont suscité chez moi une déformation de la définition de ce terme, c’est possible. Quant à la société secrète, je ne m’attendais pas à cela non plus. Trop peu d’informations transparaissent, me laissant dans le flou. À vrai dire, on ne sait toujours pas qui sont les Outrepasseurs dans le détail. Quelques éléments clés sont bien entendu dévoilés, mais sans la lecture du second tome, il manque trop de choses à mon goût. En réalité, pour moi, ce premier tome me fait penser à un prologue plutôt épais. Les bases sont posées. Voilà tout. Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre le déroulé des péripéties qui se dérouleront au temps du XXIème siècle.

L’intrigue se découpe entre deux époques. L’histoire débute en notre ère, au XXIème siècle avec le personnage de Peter. Ce jeune adolescent cherche à devenir quelqu’un dans le monde du sport, même si ses plans vont devoir changer du tout au tout. Sa vie familiale se résume à peu de choses. Sa mère, Hermeline, exerce un métier fort prenant, qui l’entraîne souvent hors de son domicile. Peter doit donc vivre avec Marcelline, la cuisinière de la maison. Sauf que cette dernière va conduire Peter dans le jardin, prétextant que sa mère se trouve dans une dépendance. C’est là que Peter va se retrouver en mauvaise posture, pris en étau entre deux molosses énormes qu’il n’avait jamais vu dans le voisinage. L’un d’eux portait même un collier, où pendait un mystérieux objet lumineux. Peter ne pouvait pas s’en sortir. Pourtant, au milieu de ce chaos, un renard apparut et réussit l’impensable. Les chiens disparurent, comme s’ils n’avaient jamais existé.

Peter va vite se rendre compte que sa mère lui dissimule bien des aspects de son existence. Les moments passés hors de la maison, pour son supposé travail, ne seraient que des mensonges destinés à le laisser loin des dangers. Mais il est temps pour lui de faire son entrée dans la cour des grands. Et un homme va faire irruption dans sa vie. Un homme qui va tout changer. Un homme qu’il connaît, de près comme de loin, et qui va l’emmener sur les traces de ses ancêtres, au Moyen-Âge.

J’ai été surpris de voir que la partie de l’intrigue qui se déroulait en des temps reculés prenait autant d’importance. Elle doit bien couvrir quatre-vingt dix pour cent de cette histoire, alors que la quatrième de couverture n’en fait pas forcément mention, du moins de façon explicite. Pourtant, étant plutôt fan de la période du Moyen-Âge, j’ai été ravi par bien des aspects que je ne pensais pas retrouver dans ce roman. Déjà, des termes propres au vocabulaire de l’époque sont employés, surtout en ce qui concerne la hiérarchie religieuse et les offices célèbres en des moments bien précis de la journée. J’ai été pris dans l’histoire de tous ces personnages évoluant dans cette trame temporelle passée. Peut-être même un peu trop, puisque je me suis lassé de la courte partie de l’histoire qui se déroule en notre temps. J’espère même que je vais pouvoir retrouver les protagonistes du passé dans la suite de cette saga, c’est dire ! En même temps, le pari était risqué, ce sont eux que l’on suit la quasi majorité du temps, alors oui, je m’y suis attaché, et je veux connaître la suite de leurs histoires respectives.

Je suis donc embêté par cette lecture, qui ne tient pas ses promesses initiales, mais qui m’a surpris sur d’autres points. Je peux aussi citer quelques incompréhensions, surtout avec des noms de personnages qui semblent se retrouver dans les deux époques, difficile donc de s’y retrouver. Surtout que des personnages, il y en a ! Même si cela me gêne d’habitude, l’auteure a su les différencier comme il le fallait pour que chacun conserve son identité propre, et sans que je me perde. C’est une intrigue pleine de tensions, autant internes qu’externes, par rapport au groupe de personnages que l’on suit. Disons qu’on ne peut pas s’ennuyer, surtout quand des êtres surnaturels apparaissent, avec des idées bien précises derrière la tête ! J’y ai même trouvé quelques similitudes avec la série de l’Épouvanteur, de Joseph Delaney, où le Malin tente une percée dans un univers Moyen-Âgeux.

Je suis donc pressé de lire la suite de ce premier opus. Cela confirmera peut-être mes craintes, ce que je n’espère absolument pas. Je vais donc devoir découvrir le second tome assez vite, histoire de ne pas rester sur un avis aussi litigieux ! 😛

Ma note : 3,5/5

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles