Les Chevaliers d’Émeraude – Les Dragons de l'Empereur Noir, de Anne RobillardComment les monstres de l’Empereur Noir s’infiltrent-ils sur le territoire d’Enkidiev sans être repérés par les Chevaliers d’Émeraude ?

En plus, Asbeth, le sorcier de l’Empereur, s’apprête à enlever Kira… Afin d’accroître sa puissance pour affronter ce redoutable adversaire, le chef des Chevaliers se rend au Royaume des Ombres où il doit recevoir l’enseignement des Maîtres Magiciens.

Là, il va découvrir un terrible secret…

Michel Lafon – 423 pages – 7,60 euros (poche).

Une épopée fantastique mêlée de magie et de créatures dangereuses…

J’ai commencé il y a peu cette saga connue et reconnue dans l’univers de la fantasy avec Le Feu dans le Ciel, premier tome qui m’a beaucoup plu. Je me suis donc lancé l’objectif de découvrir l’ensemble de cette série, qui comporte tout de même un bon panel de volumes ! Et ce n’est d’ailleurs pas terminé. Ce second opus, davantage tourné vers certains personnages clés de l’intrigue, nous offre beaucoup d’émotions, de scènes d’action, de révélations et de découvertes toujours aussi surprenantes et mystérieuses

Après l’attaque menée par l’empereur Amecareth sur Zénor sept ans auparavant, de petits groupes de soldats ennemis venaient tester les défenses d’Enkidiev de façon régulière. Les Chevaliers d’Émeraude réussirent à repousser chacune des tentatives d’assaut grâce à leurs pièges et à leur magie. Les premiers apprentis furent adoubés chevaliers, et voilà qu’une nouvelle génération était prête à défendre les royaumes contre les menaces venues d’ailleurs.

Wellan et Bridgess, son ancienne Écuyer, était amoureuse de son maître. Elle ne put faire autrement que de tenter un rapprochement avec l’homme qu’elle admirait et qu’elle aimait tant. Alors que Kira suivait les mêmes instructions que les apprentis, elle ne fit pas partie des personnes adoubés et devenus chevaliers, ce qui fit naître en elle un sentiment de rejet qu’elle eut du mal à contenir.

Kira se sentait mal et désespérément seule. Ainsi, elle eut l’idée de se faire un ami d’une manière des plus étranges. Il lui fallait simplement rassembler deux épées et un anneau en or pour mettre son plan à exécution. Deux épées pour un guerrier, et un anneau en or pour pouvoir invoquer son nouvel ami autant qu’elle le désirait. C’est dans un lieu interdit, et jamais fréquenté que Kira trouva refuge pour réaliser ses incantations. Devant elle se matérialisa Hadrian, un ancien Chevalier d’Émeraude, et pas des moindres, qui connut la guerre avec le peuple des hommes-insectes il y a fort longtemps…

Un second tome étincelant, plein d’émotions et de rencontres précieuses

Ce second tome est dans la trame du premier, toujours aussi prenant dès les premières lignes et aussi intéressant avec cet univers intriguant dépeint par Anne Robillard. On commence à saisir davantage la nature et l’emploi de la magie des Chevaliers d’Émeraude, alors qu’on apprend certaines notions de celle employée par les serviteurs d’Amecareth. Dans les deux cas, ce sont des pouvoirs d’une utilité sans pareil, qui savent être visuellement agréables grâce à des descriptions qui mettent en avant les moindres détails des différents sorts et incantations magiques.

Il devient difficile de s’y retrouver parmi la ribambelle de nouveaux personnages qui font leur apparition en tant qu’écuyers. Le processus de recrutement et de formation se doit d’être rapide et efficace, alors même les anciens Chevaliers doivent faire bonne figure et continuer à transmettre leur savoir et leurs expériences à de jeunes recrues. Toutefois, même si des protagonistes ne sont connus que de nom, d’autres ressortent de l’histoire. On peut citer Wellan, meneur des Chevaliers d’Émeraude, dont on ne se lasse pas de découvrir ses sentiments intérieurs et ses tergiversations éternelles. Bridgess et Kira ne sont pas en reste, et seront également au cœur de l’attention au cours de ce volume. Même certains écuyers, fraîchement arrivés, nous restent en mémoire par leur bravoure et par les événements qui vont se produire. Les rencontres avec l’Immortel Abnar, ainsi qu’un mystérieux sorcier sorti tout droit de l’empire d’Amecareth vont bouleverser beaucoup de certitudes

Encore une fois, j’ai été stupéfait par les décors que l’on rencontre au cours des aventures de nos compagnons de route. J’ai eu un véritable coup de cœur pour le royaume des Ombres, et de la manière dont la magie est employée dans ce lieu. J’ai adoré pouvoir découvrir les personnages toujours plus en profondeur, mais aussi d’en apprendre toujours plus sur le monde d’Enkidiev, sur ses royaumes et ses détracteurs. Ce second tome est profondément humain et ne peut laisser indifférent quant au sort et aux sacrifices qui attend nos valeureux Chevaliers d’Émeraude.

Ma note : 4,5/5

 

 

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It