Fantasy

L’Apprenti Épouvanteur, de Joseph Delaney


L'Apprenti Épouvanteur, de Joseph Delaney« L’Épouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. » Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Épouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

Bayard Jeunesse – 276 pages – 11,90 euros.

Un roman jeunesse entre sorcellerie et créatures fantastiques

J’ai déniché par hasard les trois premiers tomes de cette série de l’Épouvanteur, et ce n’est que maintenant que je me rends compte qu’il y a en a beaucoup – mais alors beaucoup – plus ! Cette saga a débuté en 2005 par la publication du roman présenté dans cette chronique, et elle est encore d’actualité avec un prochain tome attendu : le numéro quatorze ! 😛

Je me suis lancé dans cette lecture sans forcément me renseigner, en espérant découvrir une bonne série fantasy. Et en effet, je n’ai pas été déçu, rien que l’ambiance dont est imprégné ce premier opus sait sublimer les mots pour nous transporter dans cet univers fait de bonnes et de mauvaises rencontres…

Même si j’ai toujours un peu de mal avec les romans estampillés jeunesse, qui sont parfois trop enfantins et qui m’ennuient profondément, ce n’est absolument pas le cas ici. J’ai été surpris par la qualité de l’intrigue et par sa profondeur. L’Apprenti Épouvanteur n’a rien à envier à d’autres romans du même style, c’est une certitude !

Dès les premières pages, on découvre que l’Épouvanteur Gregory en personne est en pleine discussion avec le père de Thomas Ward, le très jeune héros de l’intrigue. Gregory cherche à savoir si Thomas est bien le septième fils d’un septième fils, seule condition préalable pour qu’il puisse obtenir une formation qui le conduira vers le statut d’apprenti épouvanteur…

Le marché est très vite conclu entre les deux hommes, quelques guinées (ancienne monnaie britannique) aidant ! Thomas, alias Tom, va alors partir à l’essai pendant un mois chez Gregory dans le but de jauger les capacités du jeune homme. Devenir épouvanteur ne s’improvise pas, et il va très vite se rendre compte qu’il ne sera plus le bienvenu, peu importe où il se rendra… La population évite autant que possible d’avoir affaire à un épouvanteur, à cause des ennuis qu’il peut apporter avec lui.

Ce rôle n’est pas des plus aisés, mais il est toutefois nécessaire pour mettre hors d’état de nuire sorcières, gobelins et autres créatures vivantes ou non d’ailleurs ! C’est avec l’aide et les conseils de Gregory que Thomas va entamer son premier mois, mais également ses premières erreurs, ainsi que ses premières rencontres malencontreuses

Une ambiance sombre ponctuée de scènes d’horreur…

Pour une série jeunesse, il ne faut pas avoir peur de lire certaines scènes. L’écriture limpide aidant à s’imaginer plus facilement les actions et les décors, on peut se retrouver face à des images qui font frissonner… Chose très positive d’ailleurs, ces scènes rendent le récit beaucoup plus vivant et crée une ambiance noire qui nous plonge dans la routine du rôle d’épouvanteur.

Je n’ai pu qu’apprécier cette lecture, qui présente nombre de qualités. Ma seule déception a été de lire la quatrième de couverture avant de commencer la lecture à proprement dite. Elle donne trop d’informations sur le déroulement de l’intrigue, et on devine alors ce qui va se passer pendant une bonne partie de ce livre. 😕

Les différents personnages rencontrés disposent tous d’une personnalité qui leur est propre. Il est facile de les identifier et de se les représenter physiquement. Jamais ils ne m’ont paru ennuyants ou vides de sens, ils ont leur importance et leurs émotions sont retranscrites de façon idéale. Leurs peurs, leurs craintes, leurs doutes, leurs espoirs, tout est là ! La douceur de la mère de Thomas, la vengeance de Mère Malkin, les craintes et les peurs d’Ellie et de Jack et la complicité naissante d’Alice avec Thomas, ne font que parfaire l’intrigue.

L’Apprenti Épouvanteur est un premier tome riche de détails, de frissons et de suspense. Il y a de bonnes trouvailles, avec les thèmes de la sorcellerie et des créatures fantastiques qui sont parfaitement mis en avant. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Ma note : 4/5

Fantasy
Warcraft : Durotan, de Christie Golden
Dystopie
La fin du monde tombe un jeudi, de Didier van Cauwelaert
Science fiction
L’Œil du Temps, de Stephen Baxter et Arthur C. Clarke
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)