Je suis ravi de pouvoir interviewer ces deux auteurs suite à ma lecture du roman Boxap 13-07. Pour la petite histoire, Amalia Anastasio est le regroupement des noms des deux auteurs qui ont écrit ce roman. Si l’envie vous dit d’aller découvrir ma chronique de Boxap 13-07, un roman publié aux éditions Scrineo, ne vous privez pas d’entrer dans cet univers sombre au réalisme saisissant ! 😀

Quels ont été vos parcours personnels ? 

Alain : J’ai pratiqué beaucoup de métiers différents, du dépannage de flippers et jeux de bar à mon métier actuel de formateur technique en passant par la plomberie, le chauffage et l’informatique, pour les grandes lignes. Chaque fois que je m’ennuyais, hop, je changeais de métier. L’inconvénient est que l’on est souvent débutant et donc, pas très bien payé. Faut ce qu’il faut. Je n’ai jamais vraiment voyagé, aimant créer mes mondes personnels comme des films. Vivre de mon écriture a été le grand rêve durant toute ma vie et j’ai donc toujours écrit.

Céline : Je suis traductrice. Je suis donc, d’une certaine façon, dans l’écriture depuis longtemps, mais je n’avais jamais écrit moi-même. Boxap 13-07 est mon premier roman. Je suis franco-allemande. J’ai vécu en Allemagne, en Irlande et au Burkina Faso.

Qu’est-ce qui vous a poussé vers l’écriture d’un roman à quatre mains ? 

Céline : Quand j’ai rencontré Alain et qu’il m’a parlé de ses livres, que j’en ai lu, certains qui avaient été publié et d’autres encore sous forme de manuscrits, cela m’a donné envie d’écrire. J’avais bien une idée, mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. Alain m’a proposé de l’écrire à deux. On a longuement parlé de l’histoire, en marchant, dans la voiture, partout, avant de nous mettre à l’écriture.

Alain : Je n’ai rien à ajouter sinon que ce fut une merveilleuse aventure, un rêve que j’ai réalisé, à savoir écrire à 4 mains. Boxap 13-07 n’a rien à voir avec ce que j’écris d’habitude et c’est génial.

Qu’est-ce qui vous a inspiré cet univers dystopique, presque glacial et parfois dénué d’humanité ? 

Céline : L’idée de base est venue de moi. En observant ma fille ado, les jeunes (et les moins jeunes) qui passent beaucoup de temps devant des écrans, je me pose des questions. Notre monde devient de plus en plus numérique et virtuel. Je me suis demandé sur quoi tout ça pouvait bien aboutir. Ce monde glacial et déshumanisé existe déjà en partie : disparition des guichets administratifs (les démarches doivent se faire en ligne), caisses automatiques dans les supermarchés, production industrielle robotisée, e-shopping, e-learning, etc. La relation humaine disparaît de l’espace public. Les loisirs aussi sont beaucoup tourné vers des activités sur écran. Nous avons juste un peu poussé dans l’exagération.

Alain: L’idée m’a immédiatement séduit et j’avais aussi beaucoup de choses à dire sur le sujet. Ce fut un régal de plonger de plus en plus profondément dans cet univers si proche qu’on le touche déjà.

La société moderne et ses travers ont une part importante dans votre roman. J’aime les histoires qui passent des messages. Pensez-vous qu’un autre monde est possible, un peu comme ce que Jef et Astur vivent au quotidien ?

Céline : Oui, bien sûr ! Il est déjà en construction. Beaucoup de gens ont déjà fait le choix d’une vie alternative, sans technologie, en polluant le moins possible, et essayent de vivre près de la nature. D’autres choisissent de continuer à vivre sans se décider pour l’un ou pour l’autre. Pour le moment, on peut encore vivre « à cheval » entre ces deux monde. Aujourd’hui, on peut cultiver son potager et avoir une chaîne YouTube où l’on trouve même une multitude conseils pour ledit potager !), mais nos enfants et petits-enfants pourront-ils continuer de vivre ainsi, un pied dans le virtuel et un autre dans le réel ? Personnellement, j’en doute.

Alain : Rien à ajouter. J’espère vraiment qu’un autre monde est possible !

Pensez-vous que l’on va irrémédiablement vers ce genre de futur, si rien n’est fait pour changer la donne ?

Il est difficile de laisser tomber le confort dans lequel nous vivons. Nous sommes sous l’influence de la publicité, nous sommes même manipulés par elle. Cette manipulation est en place de puis longtemps, mais elle est de plus en plus insidieuse, elle s’appuie sur les découvertes des neurosciences pour nous faire croire qu’on a besoin de telle ou telle chose. Nos goûts, notre mode de vie, toutes nos données personnelles récoltées par les applis, les cookies, etc. ne servent qu’à adapter la publicité pour qu’elle soit encore plus efficace. On croit avoir toujours notre libre arbitre. En réalité, nous sommes sommes pris dans un rouleau compresseur de consommation de masse. Je vous conseille de regarder la petite série « Dopamine » sur arte.tv. Sommes-nous tous accros aux « likes » ? La question est complexe. Il est difficile de démêler le bien du mal dans cette affaire, comme il est difficile de distinguer les fake news des vraies infos…

Je ne peux m’empêcher de poser cette question, tellement j’ai apprécié le lien entre votre histoire et un épisode de Black Mirror. Avez-vous été inspiré par cette série ?

Céline : Black Mirror ! C’est marrant, ce qui s’est passé avec Black Mirror. J’ai entendu parler de cette série pour la première fois par une copine à qui je racontais l’histoire de Boxap 13-07. On a avait presque fini l’écriture. Elle m’a dit : « Ce que tu me racontes là, ça me fait trop penser à Black Mirror ! Quoi, tu ne connais pas ? Il faut absolument que tu regardes ça ! » Quand j’ai l’ai vu, notamment ce fameux épisode « 15 millions de mérites », je suis tombée des nues. « Mince ! Ils ont écrit la même chose que nous ! » Bon, ce n’est pas tout à fait pareil, mais les points communs sautent aux yeux. En même temps, c’est normal d’en arriver aux mêmes conclusions quand on questionne un tant soit peu le monde actuel. Je suis devenue une grande fan de Black Mirror grâce à Boxap 13-07 !

Alain : j’étais avec Céline chez cette copine et, pareil, j’ai vu Black Mirror après avoir écrit Boxap 13-07. On va dire que de toute façon, ce sujet est dans l’air du temps, non ?

J’ai beaucoup aimé votre façon d’écrire et de raconter les choses. Envisagez-vous d’écrire un autre roman prochainement ?

Merci ! Cela fait plaisir à entendre 🙂

Oui ! Le synopsis d’une suite de Boxap existe déjà (avec beaucoup de rebondissements, d’explications et de révélations) et nous n’attendons que le feu vert de Scrineo pour l’écrire ! Cela va dépendre aussi du succès de Boxap 13-07. Mais ce n’est pas l’envie ni les idées qui manquent !

Nous avons par ailleurs d’autres projets d’écriture en cours, chacun de son côté.

Alain : J’ai récemment mis en ligne sur « Amazon » les écrits les plus aboutis. Vous pouvez les trouver ici.


Alors, envie d’en savoir plus sur ces auteurs ? Vous pouvez aller jeter un œil sur leur page Scrineo.

À très vite pour de nouvelles chroniques ! 😉

Quentin

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Chroniques audiovisuelles, escapades culturelles et chroniques littéraires des littératures de l'imaginaire : Science-fiction, Fantasy et Fantastique - SFFF.

Voir les Articles