Un monde post-apocalyptique. Une lutte quotidienne pour survivre. Et un espoir, quelque part, un mirage qui entraîne les rescapés derrière lui. Pour Sanna, trouver de la nourriture est un combat, surtout lorsqu’on a perdu sa famille et son meilleur ami, Kay. Il va devenir l’objet de sa lutte. Sanna va vouloir le retrouver et le libérer de ses ravisseurs.

Alors que la Terre se meurt, survivre est devenu une lutte quotidienne…

Depuis que ses parents sont morts et que Kay, son meilleur ami, a été enlevé par les Glacés, Sanna se réfugie dans ses souvenirs pour se protéger du désespoir. Quand tout allait bien, quand Kay était encore là, quand le soleil brillait et que ses rayons réchauffaient le cœur. Lorsque Rahil, la grand-mère de Kay, meurt à son tour, Sanna se retrouve seule. Elle décide alors de partir à la recherche de son ami disparu. Après tout, qu’a-t-elle à perdre ? Il ne lui reste plus rien.

Pour la jeune fille, c’est le début d’un long voyage semé d’embûches et de rencontres, parfois improbables, parfois inquiétantes… Qu’y a-t-il au-delà des montagnes et du bouclier climatique érigé par les Glacés ? Kay se trouve-t-il là-bas, captif de l’incarnation maléfique des contes qui ont bercé son enfance, l’immortelle Reine des Neiges ?

Scrineo – 320 pages – 18,90 euros.
Date de sortie : 4 mars 2021.

Une lecture en demi-teinte au début passif, et au final explosif

Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l’envoi de ce roman. Je souligne, de prime abord, le magnifique travail de Xavier Collette en ce qui concerne la couverture. Ceci étant dit, on va pouvoir passer à la chronique de cette histoire qui m’a donné énormément de fil à retordre.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : les trois-quarts du roman ont été une épreuve. Dès le début, j’ai été surpris par le ton passif du récit et par les répétitions qui ont vocation à insister sur l’ambiance miséreuse de cet univers post-apocalyptique. C’est bien écrit, j’ai visualisé les scènes sans mal, mais c’est long et ça manque de voix active pour donner du pep’s à l’intrigue.

J’ai tenu bon pour, finalement, être stupéfait par les révélations finales. La voix active a fait son apparition, bien que trop tardivement à mon goût. C’est dommage, parce que c’est typiquement le genre de fin que j’affectionne, avec des thèmes que j’apprécie.

C’est un roman glaçant qui va jouer avec votre empathie. L’aspect psychologique intense va savoir jouer avec vos émotions. L’histoire prend le temps de poser le décor, tout comme les personnages. Ces derniers sont fouillés et authentiques, ce qui en fait le point fort de l’intrigue. Je déconseille toutefois cette lecture si vous attendez de l’action, dans ce cas, vous risquez d’être déçu.

Ma note : 2,5/5

Vous pouvez retrouver cet ouvrage et bien d’autres sur la boutique de l’éditeur Scrineo !

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles