Gardiens des cités perdues : Tome 1, de Shannon MessengerVous rêvez de visiter l’Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la ?
Suivez le guide !

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde.

Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé  ?

Lumen – 517 pages – 15 euros.

Une épopée entre deux mondes que tout oppose, une jeune fille tiraillée entre les humains et les elfes…

Et voici que je débute une nouvelle saga jeunesse, et pas une des moindres. Déjà très largement connue dans l’univers de la littérature fantasy, j’ai décidé de me lancer pour me forger un avis et élargir mes connaissances en la matière. Je n’ai pas été deçu par cette lecture, qui m’a tout de même fait énormément penser à La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero, tellement les premiers chapitres enchaînent les points communs sur ces deux mondes qui cohabitent sans jamais vraiment se croiser, avec des ressemblances troublantes sur la vie de la jeune héroïne qui va prendre part à des aventures hors du commun, et bien loin de ce qu’elle pouvait ne serait-ce qu’imaginer…

Le prologue sait mettre l’eau à la bouche, alors même que les termes employés paraissent encore flous. Le Cygne Noir fait son apparition, une organisation mystérieuse dont on ignore tout. Le Projet Colibri, le Grand Brasier, tout porte à croire que des événements nouveaux secouent le monde… Fitz semble être une rencontre primordiale, comme un guide dans cet autre monde que Sophie va côtoyer. Mais plus que tout, des feux blancs parsèment les pourtours de sa ville, sans que personne ne sache donner d’indications sur l’auteur et la nature de ces faits…

Sophie Foster était en sortie scolaire, plongée dans sa musique, les écouteurs plantés dans ses oreilles. Très vite, ils furent retirés par M. Sweeney, son professeur qui entreprit déjà de la tirer de ses rêveries pour la remettre bien en place dans le réel. En effet, sa classe était venue au musée d’Histoire naturelle de Balboa Park. Autour de Sophie, des touristes étaient aussi présents que les lycéens avec qui elle partageait son année malgré ses douze ans. Lors de ses cinq ans, et à cause d’une mauvaise chute, elle avait développé un don étrange qui avait changé sa perception des choses au point de devenir insupportable… Elle entendait les pensées des personnes autour d’elle, mais ne pouvant les contrôler, ils devenaient très vite intrusifs et elle ne pouvait que s’y habituer sans y changer quoi que ce soit.

Ses parents avaient tout entrepris pour que Sophie demeure dissimulée au regard des autres, alors qu’elle était surdouée pour son jeune âge. Alors quand Sophie fit la une du journal local, ils furent profondément embarrassés. L’université de San Diego attendait Sophie dès l’année suivante, voilà qui avait de quoi intriguer ! Devant elle, elle remarqua un jeune homme qui tenait le journal de la veille, sa photo bien visible, et il se dirigea vers elle pour lui demander si c’était bien elle, cette fille présente sur la une. Il n’était pas de sa classe, et elle semblait même ne jamais avoir aperçu cet individu auparavant. Mais le plus troublant fut cette question qu’il lui posa, en lui demandant si elle aussi les entendait, ces voix qui s’insinuaient dans sa tête

Une histoire envoûtante au cœur d’enjeux qui dépassent de loin les connaissances et l’imagination de la jeune Sophie !

Le moins que l’on peut dire, c’est que Shannon Messenger sait mettre le paquet dans son intrigue. Le rythme donné à l’histoire nous saisit dès les premières lignes, sans plus jamais retomber. Il y a suffisamment d’éléments nouveaux, de découvertes et de révélations pour ne jamais perdre le lecteur dans les abysses de l’ennui ! La fantasy est au centre de cette histoire, avec des créatures elfiques et même des gobelins qui viennent parsemer un récit fort bien pourvu de décors extraordinaires. Les cités perdues telles que Shangri-la et l’Atlantide subliment ce premier tome par des descriptions au réalisme saisissant et qui surprennent par leurs histoires.

Tout est nouveau pour Sophie, notre personnage principal, qui vivait une vie des plus ordinaires avec ses parents humains, avant cette malencontreuse chute et cette impression d’être devenue bien différente des autres… Son intelligence était bien au-delà de ses camarades et sa capacité télépathique avait de quoi l’inquiéter sans jamais qu’elle l’évoque à ce qui que ce soit. Elle va faire la rencontre de protagonistes tels que Fitz, son allié aperçu dans le monde des humains et qui va beaucoup lui apprendre sur la mission qu’elle doit accomplir dans sa vie…

Gardiens Des Cités Perdues est un premier opus très réussi qui nous entraîne dans les méandres d’un univers fantasy totalement méconnu, qui allie générosité des elfes, leur calme et la paix qui rayonne autour de leur civilisation qui détonne de celle des humains. Tous leurs principes physiques sont bouleversés par rapport aux nôtres, si bien qu’une certaine magie nimbe ce monde où les capacités extraordinaires sont monnaie courante, où la mort n’est qu’une chimère très peu rencontrée, et où des phénomènes météorologiques comme des étoiles peuvent être mises en flacons… J’avoue avoir été très intéressé par ce peuple et ses habitudes, alors que la jeune Sophie se doit de tisser de nouveaux liens pour en couper d’autres, et apprendre à survivre dans des mœurs et des coutumes qui ne sont pas siennes.

Mais certains enjeux la dépassent, et son altruisme envers les humains n’est pas au goût de tous

Ma note : 4,5/5

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It