EndGame : la clé du ciel, de James Frey et Nils Jonhson-SheltonLa première clé a été trouvée et le chaos est déclenché. Partout, manifestations pacifiques ou guerres civiles agitent les populations, les médias se déchaînent… et les Joueurs continuent de Jouer. Jouer, agir, se battre, c’est aussi s’oublier… Tandis que les neuf jeunes héros sillonnent furieusement le globe à la recherche de la deuxième clé, la révolte germe dans leurs esprits.

Gallimard – 540 pages – 19,90 euros.

Une aventure rocambolesque qui ne cesse d’émouvoir et de passionner !

C’est une lecture que j’attendais depuis ma découverte du premier tome de cette série, l’Appel, tout à fait addictive ! Endgame comporte tous les éléments qui forment une saga de qualité, avec une intrigue fourmillant de détails et de personnages tout aussi attachants que détestables au plus haut point ! Malgré les 540 pages de ce deuxième opus, la lecture n’en a été que rapide et les découvertes, formidables !

Dès le premier chapitre, on va à la rencontre du personnage clé de ce roman, la Petite Alice Chopra. Depuis que la Clé de la Terre a été découverte et que le jeu de Endgame a été lancé malgré lui, cette petite enfant ne cesse de faire le même rêve terrifiant. Une petite sphère glaciale, une femme qui s’approche, comme un cadavre ambulant, d’une odeur écœurante et nauséabonde, et toujours ce même réveil en sursaut. Sa mère, Shari Chopra, est à ses côtés pour prendre soin de sa petite protégée. Et elle n’est jamais bien loin lorsqu’il s’agit de sa progéniture.

Sarah Alopay est en compagnie de Jago Tlaloc dans un hôtel. Elle lui demande d’où vient la cicatrice qui barre le visage de Jago. Ce dernier n’en était pas à son coup d’essai. Et il s’était souvent rendu dans des combats, surtout lors de ce troisième duel où il dut affronter un jeune des favelas qui faillit lui crever un œil. Par chance, sa vision ne fut pas atteinte, mais il demeurerait marqué à vie, surtout lorsqu’il broya la trachée de son adversaire sans état d’âme. Pendant que Jago lui racontait ses exploits, Sarah était plongée dans des pensées obscures. Elle était face à un assassin, alors qu’elle-même en était un aussi. Elle avait tué Christopher, dont elle était amoureuse

Hilal était en très mauvaise posture, le Nabatéen ne l’a pas manqué en jetant une grenade incendiaire contre son adversaire. Son corps était brûlé, et c’est Eben qui prit soin d’éteindre les flammes qui consumaient son corps pour le mettre à l’abri et le droguer afin qu’il ne ressente plus qu’une infime partie de la douleur qu’il subissait alors. Hilal était un jeune homme très charmant et très beau, mais tout a basculé pour son apparence physique. Eben espère que Hilal saura surmonter autant de changements et continuera de Jouer, car Endgame semble inévitable…

An Liu est entravé aux poignets et aux chevilles, sans omettre son torse. Il ne faut prendre aucun risque. Il est détenu quelque part, dans un navire. Un homme tente de communiquer avec lui, mais les tics nerveux de An Liu rendent toute conservation difficile, voire impossible. Mais l’homme qui essaie de faire parler An n’est pas sans ressources. Il détient un sérum qu’il lui injecte dans le but de le calmer, chose qui réussit très nettement, An Liu retrouve une clarté de parole. Il va apprendre de terribles nouvelles concernant Chiyoko, celle qu’il aimait et qui lui permettait d’être entièrement apaisé…

Une myriade de personnages empathiques qui bousculent une intrigue intéressante et détaillée !

Endgame a tout pour plaire. Une intrigue puissante, richement détaillée, pleine de rebondissements et à l’action omniprésente ! La forme de ce récit permet aussi de développer le suspense à son paroxysme. On suit les aventures de chaque personnage, ou groupe de personnages à tour de rôle. Et chaque chapitre sait se clôturer dans des instants majeurs… Je vous laisse imaginer la suite et le « page-turner » ainsi créé par James Frey et Nils Jonhson-Shelton. Le seul bémol à tout cela, c’est tout de même le nombre de protagonistes, j’ai éprouvé quelques difficultés à me remémorer des scènes du premier tome et à replacer chaque personnage dans son contexte antérieur. L’histoire démarre en douceur, et permet de s’accoutumer en évoquant quelques souvenirs. Mais ce n’est pas simple de s’y retrouver entre les noms, mais aussi les surnoms avec le nom du peuple d’appartenance de nos héros principaux !

Endgame : La Clé du Ciel est un roman plutôt épais, mais qui se laisse lire en très peu de temps pourvu qu’on le laisse agir sur nous. Le style d’écriture, les chapitres courts, tout comme l’agencement du chapitrage, tout est bien pensé pour lire encore quelques pages avant de passer à autre chose. Bien malheureusement, il se pourrait que vous ne puissiez pas faire cette autre chose prévue… Les idées sont originales et très intéressantes. Les auteurs ont cette façon d’évoquer des sujets tels que l’Histoire, avec le célèbre Moïse et son arche. Ils élaborent des théories plausibles qui s’invitent à merveille dans la chasse que mènent tous nos personnages dans l’espoir de mettre la main sur la Clé du Ciel. On entre encore plus profondément dans l’intrigue, avec des explications sur les Créateurs, les keplers, ainsi que leurs volontés et les règles de Endgame. Ces dernières vont provoquer d’énormes rebondissements et donner un coup de fouet immense à ce second tome !

J’ai adoré l’ensemble des personnages, tout comme dans le premier opus. Même si d’autres font leur apparition, ils sont tout aussi intriguants. Chaque rencontre peut être un éventuel danger, alors tout le monde se méfie de tous les autres. Certains protagonistes se développent et deviennent plus familiers, comme An Liu, qui savait être touchant, et bascule alors dans un autre aspect de sa personnalité avec la mort de sa bien aimée. Sarah Alopay ne sait plus où donner de la tête tant les événements s’affrontent et perturbent sa confiance. Shari Chopra est une mère tendre et attentionnée qui donnerait tout ce qu’elle a pour venir en aide à sa fille, même si des choix irréalistes lui font face… Endgame : La Clé du Ciel est une torture pour les sens, un véritable second tome d’une vivacité extrême, qui sait nous faire ressentir des émotions et nous amener vers une fin explosive !

Ma note : 4,5/5

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It