Il vivait, heureux, avec la compagne de ses rêves. Il écrivait chaque jour, sans jamais en démordre, un étonnant thriller prêt à faire frisonner les plus indécis. Sa vie se consacrait à son œuvre. Elle promettait d’être parfaite. Mais aussi de lui apporter gloire et argent.

encre-sangQuatrième de couverture :

Au fond d’un vieux garage hongkongais, elle est là. Elle l’attend.
La machine.
Il suffit de taper. Et tout s’écrira, dans la réalité.
Très vite, l’écrivain William Sagnier comprend qu’il tient là l’instrument de sa vengeance. La femme qui l’a trompé. L’homme qui lui a volé son livre. Tous ceux qui l’ont humilié, utilisé, détruit, seront punis à leur tour.
La vie, la mort, la toute-puissance au bout des doigts, là où se mélangent l’encre et le sang…

Pocket – 119 pages – 2,90 euros.

 

La vie en a voulu autrement. Trompé par sa femme sur sa vie sentimentale et littéraire, William Sagnier voit toute son existence réduite à l’état de poussière. Celle qu’il aimait par dessus tout était désormais son pire ennemi. Celle qu’il fallait faire payer, tout autant que ce dénommé Jack Malcombe.

Ce dernier n’était rien d’autre que l’amant de sa femme. Elle avait flairé le bon filon depuis le départ avec William. Un auteur peu connu, riche de savoir et de talent, que personne ne croirait si l’on en venait à lui voler le fruit de son imagination. Et pour cause, sa femme est agent littéraire.

Dans ce contexte où son roman prend une ampleur mondiale et défie les plus grands auteurs de ce monde, il aurait eu de quoi être fier de lui. Mais le nom sur la couverture n’était pas le sien, mais bien celui d’un imposteur qu’il voulait simplement pourrir pour sa participation dans l’affaire.

Lui se baladait à des salons littéraires et signait les livres des fans les plus tenaces face aux heures d’attente nécessaires à apercevoir le faux auteur de ce brillant thriller.

Des idées de vengeance vagabondaient en lui comme tout autant de façons inhumaines de les faire payer pour leur affront.

C’est à Hong Kong que l’on retrouve notre héros William Sagnier. Au détour d’une rue, il tombe par hasard sur une vieille boutique d’antiquités. Là, il aperçoit un objet d’une grâce extraordinaire. Une machine à écrire de l’époque, en parfait état de fonctionnement.

Sauf qu’il est encore loin de s’imaginer que cette simple machine deviendra son salut. Puisqu’il ignore encore que chaque phrase tapée à l’aide des touches de cette machine devient réalité. Peu importe ce qui peut lui passer par la tête, en bien comme en mal.

En passant par un hôtel miteux et par des personnages les plus loufoques les uns que les autres, cette histoire vous promet encore bien des surprises. Qui a dit que le destin de chaque être humain serait déjà écrit ?

Une fiction entre roman et nouvelle

L’Encre et le Sang sait montrer ses qualités. Une première réside dans la taille de l’histoire qui s’affiche à 119 pages seulement. On aurait pu se dire que cette novella ne serait qu’une introduction à un plus vaste univers, mais il n’en est rien !

Tout ce que l’on peut attendre d’un roman et d’une nouvelle se retrouvent pris au piège dans les mots que constituent ce mini-thriller détonnant. La rapidité de lecture d’une nouvelle est alors combinée à une recherche scénaristique très pointue, tant sur les personnages que sur leurs lieux d’évolution.

On penserait même que cette histoire aurait pu être un lourd roman difficile à transporter à cause de son poids, mais que toute banalité inutile aurait été effacée pour se concentrer sur un essentiel purement magique.

Je n’ai ressenti aucune faiblesse ni même aucun ennui lors de ma lecture. J’ai même été très surpris du nombre de scènes et de choses qui ont été racontées dans cette petite centaine de pages.

En bref : une novella à quatre mains idéale pour lecteurs pressés !

Même si ce titre paraît réducteur, il ne l’est en rien. Lecteurs passionnés, vous serez également ravis par cet opus signé du duo Franck Thilliez et Laurent Scalese.

On ne fera qu’apprécier le résultat de leur travail, qui nous offre une véritable introduction à leurs talents respectifs. Cette collaboration marquerait-elle le début d’une vague de nouveaux lecteurs ?

Écrire un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It