Cinder, de Marissa MeyerLes humains et les androïdes se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Pocket Jeunesse – 414 pages – 17,90 euros.

Un conte légendaire revisité en une histoire de science-fiction épatante !

Je ne suis pas habituellement fan des contes, même si je dois avouer qu’ils sont le véhicule de beaucoup de messages, tout en permettant de s’insinuer dans des intrigues connues et reconnues. Cinder est un conte qui met en avant le personnage légendaire de Cendrillon. Sauf que rien ne se déroule comme dans l’histoire originale, puisque l’époque n’est plus la même et envoie notre héroïne dans un futur empli de mécanismes complexes et de haute technologie…

Cinder était une androïde. Une femme modifiée artificiellement et comportant des éléments mécaniques reliés à son cerveau par un enchaînement de câbles. Sa cheville lui faisait le plus grand mal. Ce pied était beaucoup trop petit pour elle. Et toutes ses préoccupations se tournaient vers Iko, un androïde qui travaillait et vivait à ses côtés, chargé de lui amener son nouveau pied qu’elle désirait tant. Cinder était la seule et unique mécanicienne de Néo-Beijing, et exerçait dans une échoppe simple et sans enseigne. Personne n’aimait cohabiter avec elle, et ce n’était pas ses voisins commerçants qui diraient le contraire. Des enfants dansaient devant sa boutique, lorsque la boulangère, Chang Sacha fit son apparition en appelant son fils, qui n’avait nullement le droit de jouer aussi près de Cinder, tellement cette dernière était gênante et créait de la peur autour d’elle

Cinder était occupée de déconnecter les derniers branchements qui retenaient son corps à son pied inconfortable. Et quelqu’un entra dans son commerce, sans s’annoncer, en posant brusquement un androïde sur son établi, en un bruit fort et soudain. Cinder leva les yeux vers le client qui venait d’interrompre ce qu’elle était occupée de faire. Son affichage rétinien lui annonça qui était la personne qu’elle avait devant les yeux, et il n’était rien d’autre que le prince héritier Kaito, fils de l’Empereur de la Communauté orientale. Cinder fut stupéfaite de voir une telle personnalité pousser les portes de son échoppe. Kaito avait un souci avec son androïde, qui refusait tout bonnement de s’allumer, après les essais infructueux de ses propres mécaniciens…

Cet androïde était vieux, et Cinder recommandait très clairement à Kaito de passer à un modèle plus récent. Mais ce dernier n’était pas du même avis, et en avait besoin car il contenait des informations sensibles, paroles que Kaito rejeta en bloc quelques instants plus tard, mimant une simple plaisanterie. Mais Cinder était maline, et avait remarqué quelques signes de gêne sur le visage de son interlocuteur. Et voici que Cinder avait une mission confiée par un haut représentant de la Communauté, et se devait de transmettre une comm – moyen de communication privilégié – au palais de l’Empereur pour signifier que son travail était achevé.

Des situations émouvantes, une existence menée à la baguette, et un rêve d’une vie nouvelle…

J’ai beaucoup aimé cette lecture, qui nous offre un beau panorama. Un conte connu revisité et transposé dans un futur où la technologie et la magie sont au cœur même de la vie quotidienne, tout en omettant nullement les quelques passages obligés du conte de Cendrillon. On a l’impression de découvrir une histoire totalement différente, qui ajoute une touche imaginative très poussée et intéressante. Les androïdes sont monnaie courante et vivent parmi les humains en toute quiétude, alors qu’une terrible maladie sévit et touche de plus en plus de monde, la létumose. Cette infection se manifeste par divers symptômes, et se découpe en plusieurs stades, plus ou moins rapides, qui mènent irrémédiablement vers le décès du patient. Des recherches sont en cours, mais aucun antidote ne s’est avéré efficace.

C’est dans ce contexte que vient s’ajouter la reine Levana, qui est une Lunaire et habite sur le satellite terrien. Elle va profiter d’un événement se déroulant dans la Communauté orientale pour mener à bien une de ses missions, à savoir se rendre sur Terre. Cela fait très longtemps qu’aucun souverain de la Lune ne s’était rendu sur Terre. Des tensions de plus en plus fortes se faisaient sentir entre la Terre et la Lune, et Levana avait décidé de venir signer un traité de paix. Mais ses intentions n’étaient pas aussi bonnes qu’elle le laissait prétendre. Les Lunaires disposent d’un pouvoir magique qui n’est pas des moindres, puisqu’il permet de tromper les humains et d’apparaître sous une apparence beaucoup plus appréciable que celle qu’ils possèdent réellement. Mais cela ne s’arrête pas là, puisqu’ils peuvent même parvenir à contrôler les faits et gestes de n’importe quelle personne

J’ai adoré ce roman, premier tome d’une série des Chroniques Lunaires, qui met en scène différents personnages de contes bien connus de tous. Cinder est un personnage important, qui sait jouer avec nos sentiments tellement son existence s’avère être injuste. Elle ne peut pas vivre comme elle l’entend, et se doit de reverser ses gains à sa famille supposée. C’est avec un style d’écriture limpide que l’on entre dans une histoire riche et brillante, qui sait faire rêver et apporter nombre de détails à ce conte de Cendrillon. Étant fan de science-fiction, je n’ai pu qu’apprécier les choix de l’auteur et l’ensemble de ses idées qui viennent rendre cette intrigue encore plus pétillante. Faux-semblants, complots et enjeux planétaires viennent se greffer à la liste, pour une lecture qui donne envie de découvrir la suite ! 😀

Ma note : 4,5/5

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quentin Turquet (@blog_acaniel) le

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It