Ce Rêve Bleu : Et si Aladdin n'avait jamais trouvé la lampe ? - Aladdin, et si tout s'était passé autrement..., de Liz BraswellEt si Aladdin n’avait jamais trouvé la lampe ? Quand Jafar vole la lampe du Génie, il utilise ses deux premiers voeux pour devenir sultan et le plus grand sorcier du monde. Agrabah vit dans la peur, en attendant son troisième et ultime voeu. Pour stopper le dictateur, Aladdin et la princesse Jasmine doivent unir le peuple d’Agrabah et organiser une rébellion. Mais très vite, leur combat pour la liberté menace de créer une guerre civile… Ce rêve bleu explore une version sombre et audacieuse du classique d’animation Disney, Aladdin.

Hachette – 384 pages – 16,90 euros.

Un roman troublant qui revisite l’histoire d’Aladdin dans une dystopie où la magie noire est partout !

Après avoir lu les deux premiers tomes de la nouvelle collection des vilains de chez Disney, il y a aussi ces autres romans très prometteurs. Que diriez-vous de lire une histoire bien connue, mais dont un élément majeur a été modifié, un peu comme à la manière d’une uchronie, sauf qu’ici tous les éléments sont fictifs. Et si Aladdin n’avait jamais trouvé la lampe magique ?

La majestueuse cité était illuminée par une lune d’argent, aussi claire que le serait le soleil sur les pays du nord. Les murs d’un blanc immaculé scintillaient, tout comme les clochers à bulbes dorés. La chaleur étouffante de la journée venait de se dissiper. Cette soirée, plus fraîche, permettait à tout le monde de pouvoir vaquer à ses occupations avec plus d’aisance et de confort. La cité reprenait vie lorsque les deux ardents du soleil dominaient en intensité, jusqu’à disparaître. Les gens rendaient visite à leurs amis, partageaient les derniers ragots ou buvaient le thé. Les enfants aussi jouaient dans la rue malgré l’heure tardive, alors que certaines femmes achetaient des glaces à la rose. L’ambiance serait presque festive, en comparaison de l’innocupation des rues au cœur de la journée.

Agrabah était une cité bruyante sous le clair de lune. Autrepart, dans un autre quartier, les gens préféraient ne pas sortir de chez eux, de peur de se faire agresser. Les ruelles sordides avaient été désertées depuis que le soleil s’était éteint. Les rares personnes qui devaient sortir empruntaient des passages secrets, à l’abri des plus grosses artères du quartier. Les murs blancs dénotaient avec ceux des zones plus luxueuses de la cité. Des trous faisaient leur apparition de partout, alors que des toitures demeuraient là, à peine entamées, auprès de leurs échafaudages. Ces structures prometteuses devaient rétablir un semblant de confort en ce lieu, sous les ordres du sultan de l’époque. Son travail a été abandonné lors de la succession subite. Il avait été empoisonné. Ce quartier abritait les Vauriens. Voleurs, mendiants et meurtriers se partageaient les habitations, essayant de cohabiter tant bien que mal, avec un taux de criminalité explosif…

Une histoire qui met en avant les personnages bien connus du conte dans de toutes autres situations !

Je dois déjà vous avouer une chose, je ne connais que très peu l’histoire originelle d’Aladdin. Mais même sans ça, tous les grands noms évoqués dans ce récit m’ont rappelé quelques souvenirs profondément enfouis dans ma mémoire. J’ai été épaté par la qualité de cette histoire et la façon qu’à l’auteure de réinventer tout un univers pour le transposer dans un genre bien différent. Ici, on se trouve à la limite de la dystopie, avec ce monde où les habitants ne peuvent atteindre que difficilement le bonheur. Certains y parviennent, car ce sont des privilégiés qui vivent à proximité du sultan, dans sa demeure splendide à l’architecture typique de la culture du sultanat. Tandis que les autres, qui vivent dans les bas-fonds de la cité, ne peuvent que se contenter de mourir de faim en silence. Du moins essaient-ils de voler et de mendier pour obtenir un minimum d’argent ou de nourriture. Ceux-là sont nommés les Vauriens.

J’ai adoré cette ambiance très joviale en début de récit, qui tend progressivement à devenir plus sombre et teintée de cette magie noire qui emplit le monde. Aladdin est un Vaurien – chose que je n’imaginais même pas ! – et doit s’adonner au vol et à la ruse pour pouvoir nourrir sa famille. C’est un personnage très malin et doué d’une intelligence très développée. Pour un jeune homme promis à un avenir incertain, il est plein de bonnes surprises et n’hésite pas à donner son âme dans les causes qu’il estime les plus justes. L’élément perturbateur de ce roman est déclenché par la fameuse lampe magique. Et là, je ne suis pas d’accord avec la phrase accrocheuse affichée sur la couverture du roman. Aladdin et la lampe ont des destins qui sont liés, la phrase aurait dû être tournée autrement, mais vous comprenez mon point de vue lors de votre lecture, c’est évident ! 😛

J’ai été transporté dans ce monde de trahisons et de faux-semblants, où tout est bon pour parvenir à ses fins, même les plus néfastes qui soient. Ce récit rappelle que les apparences peuvent être trompeuses et qu’il faut sans cesse être critique, pour ne pas sombrer dans la méfiance totale envers tous ceux que l’on côtoie de près ou de loin. C’est un roman où je ne me suis pas ennuyé. J’ai trouvé les descriptions très bien construites, avec des décors très visuels et une écriture fluide qui permet de se laisser porter par les mots de l’auteure sans difficulté. Les personnages sont extraordinaires, et tous sont vraiment fort attachants, oui, en plus du célèbre Aladdin ! Je ne peux pas faire de comparatif avec l’histoire classique, mais cette revisite est pleine de vie. Il y a beaucoup d’émotions qui transparaissent et qui sont arrivées jusqu’à moi. Ce désir que le bien réussisse à vaincre ce mal qui ronge peu à peu une vie de quiétude, pour enfin donner au peuple ce qu’il attend vraiment. Mais le chemin est semé de lourdes embûches et d’un génie très perspicace ! 😛

Ma note : 4,5/5

View this post on Instagram

A post shared by 📚 Quentin Turquet (@blog_acaniel) on

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles