Fantastique

Autre-Monde : Neverland, de Maxime Chattam


À bord du vaisseau vie, les côtes de l’Europe approchaient à grand pas. Cette nouvelle terre était synonyme de nouveau départ et de nouvel espoir pour l’Alliance des Trois. Mais les Ozdults n’étaient pas loin, et un navire de cette taille n’est sûrement pas passé inaperçu.

Neverland Chattam

L’ennemi a détruit le deuxième Cœur de la Terre, séparé Matt, Ambre et Tobias. Alors qu’Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland, la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l’empire d’Oz.

L’Alliance des trois arrivera-t-elle à se reformer à temps pour sauver les enfants d’Europe ? L’heure de révéler les ultimes secrets d’Autre-Monde approche…

Roman : Autre-Monde : Neverland (Tome 6)
Auteur : Maxime Chattam
Pages : 636
Éditeur : Albin Michel

Le vaisseau vie a été entièrement détruit, par le biais de son système d’auto-destruction, dispersant corps (vivants comme morts) et objets dans toutes les directions. Seuls les survivants les plus habiles ont su nager jusqu’à la plage et y retrouver un semblant d’espoir dans cet effroyable chaos.

Certains ont eu de la chance, d’autres moins. Une partie des côtes étaient sous la direction d’une ville Ozdults, qui ont donc sondé leur littoral dans le but d’amasser des ressources chavirées, et de faire des prisonniers parmi les Pans échoués là, sans défense.

Ambre et Tobias ont été fait prisonniers, alors que Matt a eu la chance de s’être échoué quelques kilomètres plus loin. Aucun d’entre-eux ne se retrouve ensemble, et tous doivent survivre face aux événements, sans l’aide de leurs amis les plus proches.

Mon avis sur Neverland de la saga Autre-Monde

Enfin le sixième opus d’Autre-Monde ! Malheureusement, Neverland est bel et bien l’avant-dernier tome de cette fabuleuse série. Mais bon, mieux vaut s’arrêter sur d’excellentes surprises plutôt que d’étirer en longueur, ce que Maxime Chattam ne sait pas faire (et heureusement d’ailleurs !).

Dès les premières pages, on aspire à visiter une Europe totalement nouvelle et déjantée. L’Alliance est Trois est entièrement séparée et coupée de tous repères. Aucun moyen pour eux de savoir si leurs amis s’en sont sortis et où ils se trouvent ! Cela a du sens dans la montée en flèche du suspense qui démarre sans attendre.

Chaque fin de chapitre est pensée pour poursuivre la lecture, c’est un art que Maxime Chattam manie avec perfection. Je n’ai recensé aucun moment de flottement dans la lecture de ce petit pavé (636 pages tout de même). Tout y est ponctué de surprises et d’aventures toujours plus impressionnantes et passionnantes.

Les personnages demeurent fidèles à eux-mêmes, toujours aussi dévoués à leur cause. Ils nous entraînent encore une fois dans leur épopée avec brio. On s’attache d’autant plus à eux grâce aux événements perturbants qu’ils doivent surmonter. Car une chose est certaine : ils ne connaissant pas l’Europe d’aujourd’hui et ils vont être surpris des changements qui se sont opérés.

Les paysages ont de la gueule (et c’est le cas de le dire). J’apprécie les liens que fait l’auteur avec le passé des lieux traversés, en particulier une zone qui a durement été touchée lors de la seconde guerre mondiale et qui semble s’éveiller pour se venger. D’autres liens avec la réalité actuelle se forment également, entre l’ennemi Ggl et la conception de son réseau de communication et le rôle joué par le tunnel sous la manche. Mais vous découvrirez tout ceci bien assez tôt !

J’ai adoré l’ambiance générale qui se dégageait de ce roman au travers des différentes villes. L’auteur sème le trouble et l’horreur sur l’une, la curiosité et les mystères sur une autre, pour finir en beauté sur la dernière cité de passage de ce tome : Mangroz. On y ressent une atmosphère assez spéciale et étrange, le tout plongé dans un décor tout simplement magnifique ! Toutes les idées attachées à Mangroz sont génialissimes. Mon seul regret : que les personnages n’y soient pas restés plus longtemps.

Neverland se clôt sur une fin digne des plus grandes montagnes russes ! Ce sont 636 pages de pur bonheur et d’aventures ! Que de surprises au fil des pages, entre les personnages, la nature, les imprévus, les moments de doute et l’horreur, ce cocktail explosif crée une tension insoutenable. Que dire à part que la suite est attendue avec impatience ?

En bref : une splendide épopée au travers d’une Europe méconnaissable

J’ai passé un excellent moment lors de la lecture de Neverland. Je ne peux que conseiller allégrement sa lecture ! En espérant que le prochain tome sera meilleur encore, car il y a encore beaucoup d’aventures à découvrir !

Un dégradé d’ambiances formidables ;
Un suspense incroyable à n’en plus finir ;
Des personnages fidèles à eux-mêmes ;
Des mystères et des aventures explosives.
Le trop court passage à Mangroz selon moi.
Fantasy
Les Haut-Conteurs – La Voix des Rois, de Patrick Mc Spare et Oliver Peru
Science fiction
World War Z, de Max Brooks
Fantasy
Le Puits des Mémoires – Les Terres de Cristal, de Gabriel Katz
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)