American Elsewhere, de Robert Jackson BennettVeillée par une lune rose, Wink, au Nouveau-Mexique, est une petite ville idéale. À un détail près : elle ne figure sur aucune carte. Après deux ans d’errance, Mona Bright, ex-flic, vient d’y hériter de la maison de sa mère, qui s’est suicidée trente ans plus tôt. Très vite, Mona s’attache au calme des rues, aux jolis petits pavillons, aux habitants qui semblent encore vivre dans l’utopique douceur des années cinquante. Pourtant, au fil de ses rencontres et de son enquête sur le passé de sa mère et les circonstances de sa mort (fuyez le naturel…), Mona doit se rendre à l’évidence : une menace plane sur Wink et ses étranges habitants.
Sera-t-elle vraiment de taille à affronter les forces occultes à l’œuvre dans ce lieu hors d’Amérique ?

Albin Michel Imaginaire – 784 pages – 29 euros.

Un récit fantastique spectaculaire et totalement déjanté qui vaut le détour !

Je remercie les éditions Albin Michel Imaginaire pour l’envoi de ce roman. J’ai été surpris par l’univers de cette histoire et par sa couverture évocatrice. Une petite ville éloignée de tout, qui n’est connue de personne, et pas même des institutions américaines, c’est quelque chose ! Alors quand Mona apprend qu’elle peut hériter d’une maison à cet endroit, il ne lui reste que quelques jours pour demander la succession. Le temps presse !

Norris transpire comme jamais, malgré la froideur ambiante de la nuit. De son crâne et de ses tempes, des torrents de sueur coulent sans discontinuer. Tout son corps palpite de cette chaleur qui tente de se frayer un chemin pour s’en échapper. Sa chemise sent, tout comme l’habitacle de sa voiture, qui commence lentement à basculer vers une odeur qui rappelle celle des vestiaires de sport. En plein cœur de la banlieue, il se demande si laisser son moteur tourner est une bonne idée. Il ressasse dans ses pensées la probabilité que quelqu’un l’entende et vienne à sa rencontre, qui sont quasiment nulles selon lui. Norris a peur de se faire voir, ou pire, de se faire attraper, même si il ignore pourquoi cette angoisse lui prend autant aux tripes. Personne ne vit aux alentours, et les habitations sont toutes vides. Garé devant une entrée, il observe le chemin goudronné qui amène directement à un vaste garage.

La maison qui se tient devant lui n’est pas une simple habitation, mais une maison de rêve. La demeure idéale. Quatre minutes se sont écoulées depuis qu’il était stationné. Les mains bien serrées sur le volant, il ne l’aurait lâché pour rien au monde. Il doit se tenir prêt à partir, quoi qu’il puisse se produire. Il sait pertinnement que personne ne doit sortir la nuit dans la petite bourgade de Wink. Tout peut arriver à ceux qui bravent la nuit. Norris entend du bruit en provenance du garage. Deux silhouettes cagoulées traînent un objet massif, qui ressemble étrangement à un homme de petite taille. D’ailleurs, il parle, et ne s’arrête pas de parler, prononçant des phrases incompréhensibles, sorties du contexte. Dans cette maison, il était arrivé quelque chose de vraiment étrange. Un de leur coéquipier était tombé dans une pièce, comme si elle n’avait pas de fond…

Un one-shot mystérieux et horrifique, qui ferait à coup sûr une excellente série !

C’est un pavé. Un énorme pavé, je dois le dire. Évidemment, il faut être téméraire et disposer d’une bonne forme physique pour maintenir ce livre entre vos mains pendant plusieurs heures. Beaucoup d’heures. Malgré sa taille, il ne manque certainement pas de qualités. Déjà, le style d’écriture est limpide. Je n’ai pas été noyé sous des tas de mots incompréhensibles, et des scènes loufoques auxquelles je ne comprenais rien. Bon, d’accord, il y a des scènes loufoques, c’est vrai, mais il est facile de les imaginer. De là à les comprendre, c’est encore un autre sujet ! Je pense avoir presque saisi l’ensemble du récit, mais il part tellement dans tous les sens qu’il faut s’accrocher et maintenir la barre comme un capitaine sur les eaux déchaînées de la noosphère. Mais qu’est ce que ça fait du bien de lire une intrigue aussi débridée. L’auteur ne s’est pas limité dans ses pensées, et c’est tant mieux. Ça m’a fait plaisir de pouvoir voyager vers un autre univers, et quel voyage !

Le cheminement que doit accomplir Mona Bright pour atteindre Wink vaut une médaille. Je me suis même demandé si elle allait réussir à parvenir à destination, mais c’était une évidence au vu de la quatrième de couverture. Mince, j’ai été spoilé ! J’ai beaucoup aimé suivre ses aventures, et toutes ses réminiscences au cours de son aventure, qui prend des tournures toujours plus vives. Ce récit, c’est la découverte d’un autre monde pour Mona, mais aussi le moyen pour elle de faire connaissance avec elle-même. Elle va apprendre beaucoup de choses sur elle et sur sa famille, et c’est ce qu’elle recherche par dessus tout. Sa mère était partie trop vite, en ne lui laissant que des paroles mystérieuses… Et, du mystère, il y en a à foison ! Ce qui m’a surpris, ce sont tous les moyens déployés par l’auteur pour donner envie de lire la suite et de découvrir les premières révélations qui tardent à apparaître. Un personnage veut parler de quelque chose à Mona, le voilà qu’il ne parvient pas à terminer son récit. Mona écoute des enregistrements, et voilà que des pages presque entières du livre sont couvertes de lignes noires ! Pour le coup, je n’avais jamais vu ça ! 😛

J’ai très vite été pris dans l’histoire, même si le retardement des révélations a commencé à me taper sur le système à quelques reprises. Vu tout ce qui se passe et les questions qui se posent, je me suis demandé quand est-ce que les choses sérieuses allaient enfin débuter ! La première partie du roman est un peu longue, mais elle n’est pas dénuée de sens pour autant. J’ai tout de même pris du plaisir au cours de l’ensemble de ma lecture. C’est une fois le cap du milieu franchi qu’il m’est devenu difficile de lâcher cette intrigue. J’avais envie de lire, une profonde envie de comprendre Wink et ses habitants, de comprendre en quoi cet ancien laboratoire dont tout le monde tait l’existence était si primordial dans l’histoire de la ville. Les bouleversements sont nombreux dans la seconde partie de l’intrigue ! Je ne m’attendais pas à cette montée en puissance du suspense et de cette ambiance dramatique. Il y a tellement à dire sur ce roman, tellement de belles découvertes, de beaux moments, de belles rencontres et d’instants totalement dénués de sens ! Je ne regrette pas d’avoir pu lire ce roman, qui ouvre les yeux sur une ville et des habitants vraiment pas comme les autres…

Ma note : 4/5

Écrire un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It