Ce livre, où se mêlent archéologie et Amazonie, donne la part belle aux femmes. Qu’elles soient Amazoniennes ou archéologues, d’hier ou d’aujourd’hui, un travail de fourmi a été engagé pour mettre en lumière la culture amazonienne, ainsi que les recherches, qui permettent d’en savoir toujours un peu plus sur ce lieu emblématique.

Ces femmes archéologues qui ont découvert les trésors d’Amazonie.

Il existe une région du monde où les femmes ont toujours joué un rôle majeur : l’Amazonie. Ce sont elles en effet qui ont fait resurgir le glorieux passé de ce territoire vaste de sept millions de kilomètres carrés, révélant les connaissances en ingénierie et le savoir scientifique exceptionnel des tribus de la forêt.

L’auteur, archéologue lui-même et grand spécialiste de l’Amazonie, offre une galerie de portraits de ces pionnières. Nourri de leurs toutes dernières recherches, l’ouvrage aborde une diversité de thèmes, de l’art rupestre à l’architecture amérindienne, en passant par les géoglyphes d’Amazonie occidentale, le traitement des défunts et la pêche précolombienne.

Belin – 352 pages – 24 euros (broché).

Une lecture engagée riche en savoir historique !

Je tiens à remercier les éditions Belin pour l’envoi de ce livre. Mes connaissances en archéologie s’avèrent fortement limitées, tout comme celles qui portent sur l’Amazonie en règle générale. Voilà l’occasion de régler les quelques lacunes que je traîne derrière moi en découvrant les recherches archéologiques engagées par des femmes, dans un milieu naturel vaste et propice aux multiples cultures.

Cette lecture apporte beaucoup. Que ce soit au niveau du métier d’archéologue, comme dans les connaissances partagées. J’ignorais la complexité qui s’épanouissait dans la forêt Amazonienne, avec ses centaines de langues différentes qui cohabitent sur un même territoire. C’est cette diversité culturelle qui fait de cet endroit une mine d’or pour les chercheurs en quête d’objets anciens.

Des objets, mais aussi des cultures et des modes de vie…

Outre l’aspect matérialiste, il se dessine aussi le plus important : la reconstitution du mode de vie des tribus anciennes, dès lors qu’elles ont disparu, ou évolué au cours du temps. J’ai beaucoup aimé le parallèle fait avec les rêves. Les peuples Amazoniens leur accordaient beaucoup d’importance, et parvenaient à s’en souvenir de manière précise chaque matin.

Les songes devenaient une forme d’art. Des objets, souvent des poteries, faisaient le lien avec des visions oniriques. Et, dans un tout autre registre, des constructions fabuleuses, liées au ciel et aux étoiles, furent érigées, tout comme des aménagements agricoles d’une grande importance. Difficile de passer à côté de leur intelligence et de leur mode de fonctionnement. Ce livre, fort complet, se laisse lire pour découvrir la beauté de l’Amazonie, de ses espèces animales et végétales, et des êtres qui y vivent et qui y ont vécu.

Ma note : 4/5

Vous pouvez retrouver ce livre, ainsi que l’ensemble du catalogue Belin sur leur site officiel !

Quentin Turquet

Blogueur littéraire

A propos de l'Auteur

Des conseils de lecture sur tous sujets. Du développement personnel aux romans de science-fiction. Découvrez ma passion pour la lecture, l'écriture et les expériences extraordinaires, au-delà du paranormal et des rêves lucides !

Voir les Articles