Albie Bright : Les mondes multiples, de Christopher EdgeOn ne peut découvrir ce qui est possible qu’en tentant l’impossible.

Le monde d’Albie Bright s’écroule quand sa mère, une scientifique de renom, meurt. Albie s’accroche alors à une idée folle : la retrouver dans un monde parallèle. Si d’autres mondes identiques au nôtre existent, il suffit de trouver celui où sa mère vit encore. Albie va tout mettre en oeuvre pour explorer les mondes multiples.

Hatier Jeunesse – 217 pages – 11,95 euros.

Un voyage fabuleux et émouvant par-delà les univers parallèles…

Avant toute chose, je tiens à remercier l’opération Masse Critique de Babelio ainsi que les éditions Hatier Jeunesse pour l’envoi de ce roman. Je l’ai sélectionné parmi quelques autres pour son aspect à la fois scientifique et cette histoire touchante et humaine qui n’est pas sans rappeler d’autres intrigues du même type. La recherche d’un proche disparu dans les limbes du temps et de la physique n’a pas fini d’émouvoir ! 😉

Le père d’Albie était un scientifique, tout comme sa mère d’ailleurs, Charlotte Elizabeth Bright qui allait être inhumée dans l’église Saint-Thomas. Ses parents travaillaient dans la plus profonde mine de Grande-Bretagne, celle de Clackthorpe Pit. Ils y effectuaient des recherches sur la matière noire, ancrés bien profondément sous terre pour éviter toute sorte de radiation parasite. Albert Stephen Bright, de son surnom Albie, avait une vie à la limite du réel puisque ses parents l’avaient même emmené avec eux au CERN, en Suisse, où le grand LHC se situait. Le père de Albie avait toujours les mots pour consoler son fils, et il lui expliqua une formidable théorie sur la façon dont se comportent les atomes lorsqu’ils rencontrent un scénario appelé la « double fente ». Avec la possibilité que, peut-être, des univers parallèles pourraient exister

Sa mère disparue, Albie devait retrouver une vie normale et retourner à l’école. Son père devait retourner à ses urgences et faire comme si rien de tout cela ne s’était réellement passé. Dans sa salle de classe, les élèves étaient en plein travail sur leurs expériences scientifiques respectives. Il y retrouva Victoria Barnes et son meilleur ami Kiran Ahmed. Sa professeur, Mlle Benjamin, était venu porter son soutien à son jeune élève ayant perdu sa mère. Et il put se rendre à la bibliothèque de l’école pour retrouver un peu de calme. Il demanda quelques ouvrages sur la physique quantique, avec la ferme intention de tout faire pour retrouver sa mère. Et enfin pouvoir lui parler et être à ses côtés de nouveau…

Un jeune Albie attachant qui s’évertue à retrouver sa mère disparue…

C’est à travers un roman court que l’on découvre l’histoire de ce jeune Albie. Il fait aisément ressentir de l’empathie au lecteur par les événements terribles qui viennent bouleverser son existence sans qu’il ne puisse rien y faire. Seul son père est là pour faire germer une petite lueur d’espoir dans la vie de son fils. C’est lors de ses recherches pour comprendre la physique quantique que l’auteur – par son personnage principal Albie – nous entraîne dans des explications scientifiques à la portée de tous, vulgarisées à souhait et qui ouvrent la voie de compréhension à de jeunes lecteurs sur ces phénomènes encore méconnus du grand public. Des expériences sont explicitées et illustrées avec soin alors que l’intrication quantique vient faire son apparition dans cette intrigue résolument scientifique.

C’est avec un style d’écriture simple et percutant que ce récit nous amène dans des sujets compliqués comme la mort et ses différentes phases que comportent un deuil. L’amour est le maître mot de cette histoire touchante et quelque peu loufoque par moments. Il ne faut pas s’attarder sur les grandes lignes de l’intrigue où des raccourcis sont pris pour que le jeune Albie puisse parvenir à ses fins. Ce sont les messages véhiculées qui sont importants et qu’il faut retenir, en plus du savoir transmis qui permet de lever le brouillard sur des termes complexes.

Au-delà de la simplicité de cette histoire, c’est la beauté du récit qui l’emporte. Avec ses personnages attachants que l’on découvre au fur et à mesure de notre lecture, des rencontres peuvent s’avérer être des catastrophes tout comme apparaître en tant qu’instants de bonheur. C’est un court roman qui porte la réflexion sur les univers parallèles et leur réelle existence, idéal pour éveiller la curiosité des enfants – et bien même des plus grands – dans le monde des sciences. C’est sans aucun doute une lecture familiale qui plaira aux parents comme à leurs enfants et qui peut même donner lieu à des débats intéressants autour d’un domaine encore balbutiant…

Ma note : 4,5/5

Commentaires

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It