Akalie O’Lys – Tome 3 : La Gardienne des Clefs, de Jupiter Phaeton

Je vais être responsable d’un patricide, c’est certain. À chaque fois que Negarath ouvre la bouche, j’ai envie de lui trancher la tête. Lui, mon père ? Sérieusement ? À quel moment ma mère s’est-elle dit qu’un idiot doublé d’un égoïste serait idéal pour partager le reste de sa vie ?

Heureusement qu’Alvyn est de retour, un peu plus et j’attrapais ce qu’il restait de l’obélisque de Washington pour le balancer dans le crâne de Negarath. Non pas que j’en sois capable, hein. Mais si je l’avais été, je l’aurais certainement fait.
Pendant qu’il a décidé de récupérer son trône elfique, nous voilà face à un sérieux problème : les portails sont ouverts. Tous. La bonne nouvelle c’est que Mélinda, la reine des fées, va me foutre la paix et rentrer chez elle. La mauvaise, c’est que nous allons faire face à une nouvelle invasion de gobelins et de trolls. C’est tout juste si on vient de se débarrasser de leur sale odeur dans la ville, voilà qu’on est de nouveau bon pour se les coltiner. Et bien sûr, n’oublions pas les dieux et leurs jeux dangereux.
Quand est-ce que je vais dormir, moi ?

Roman auto-édité – 444 pages – 15,90 euros (broché) – 5,99 euros (ebook).

Un troisième et dernier opus bourré de créativité et d’action, sans oublier son aspect émotionnel !

Je tiens à remercier Jupiter Phaeton pour l’envoi de ce roman. Ça y est, il paraît que c’est le dernier tome des aventures de Akalie O’Lys. Mais il paraît aussi que d’autres tomes pourraient encore voir le jour. Et comme ce sont les personnages qui dirigent l’auteure et non l’inverse, on peut s’attendre à des surprises si Anna décide de faire du remue-méninge dans l’imaginaire de Jupiter !

Les disputes s’enchaînaient sans discontinuer dans le temple. La plupart n’avaient pas vraiment de fondement précis, mis à part le plaisir de pouvoir extérioriser ses sentiments. Seule une problématique s’avérait utile, celle concernant la capture de Vlad. Negarath laissait son regard traîner partout où il pouvait apercevoir des formes féminines intéressantes. Les portails étaient ouverts, n’attendant plus qu’à déverser leur lot de surprises sur notre monde. Alvynn, grâce à son courage et voulant protéger sa fille, prit sa place in extremis pour s’enfermer avec le sablier et protéger cet objet capable d’ouvrir l’ensemble des portails. Alvynn venait de reprendre conscience après son coma de cinq semaines, et sa priorité n’était pas celle à laquelle sa fille pensait. L’amour que donnerait Akalie à un autre homme intéressait bien davantage Alvynn que ces fameux portails ouverts sur notre monde. Il y avait d’autres choses auxquelles songer avant de penser à la fin du monde.

Nischar comptait toujours défendre Akalie des menaces qui pesaient sur elle. Elle devait toujours devenir la reine du peuple elfique, même si elle ne possédait qu’un quart de sang elfique. Le choix avait été fait, elle serait constamment suivie par Nischar, le petit-fils du doyen des elfes, qui possédait des capacités physiques bien supérieures à celles des êtres humains. Un plan commençait lentement à s’établir. Il fallait mettre la main sur Magnolia. Elle détenait Vlad, et là où elle se trouverait, le chevalier le serait sûrement lui aussi. Magnolia était la servante des dieux, et sa traîtrise faisait bouillir le sang d’Akalie. Quelque chose se passa dans les jardins de la Maison-Blanche, où tout le monde tourna la tête d’instinct. C’est dans ce bâtiment mondialement connu que les prêtresses avaient décidé de s’installer. Akalie scrutait les jardins du regard, et aperçut les gardes elfiques tomber un à un sans aucune cause apparente. Elle dut rapidement se rendre à l’évidence lorsqu’elle aperçut huit silhouettes à la peau pâle. Des vampires venaient à leur rencontre, avec des intentions qui ne paraissaient pas très pacifiques…

Des personnages toujours aussi attachants qui peuplent un monde empli de vices…

Fabuleux. Fantastique. Comme d’habitude. Mince, c’est bien vrai ça. J’ai énormément apprécié cette saga, même si je suis quelque peu triste qu’elle doive s’achever, ou peut-être pas encore, qui sait ! J’ai adoré suivre les aventures de Anna, et de toute sa bande aussi déjantée que dévouée. Les romans de Jupiter Phaeton sont portés par leurs personnages. L’auteure met vraiment du cœur à l’ouvrage lorsqu’il s’agit de bâtir des protagonistes attachants et authentiques. Akalie a toujours son petit côté foufou, mais gagne tout de même en maturité à mesure que l’histoire progresse et qu’on avance dans la lecture des tomes. Elle mesure davantage ses actes et ses paroles, même si parfois elle vient à déroger à cette règle ! Elle est dotée d’une force d’esprit et d’un altruisme qui font que tout le monde a envie d’être à ses côtés. Elle entraîne autant qu’elle motive. Ce sont de grandes qualités qui vont servir alors que nombre de péripéties l’attendent dans cet opus haut en couleur !

Que dire encore de Vlad, ou encore de Negarath, qui m’a beaucoup fait rire. On récolte ce que l’on sème paraît-il, et j’ose croire que cette phrase le caractérise parfaitement bien ! Alvynn est un père aimant envers sa fille adoptive, alors que Negarath, son père biologique, est un monstre d’égoïsme devant lequel Anna ne pense qu’à fuir. Des envies de meutre pourraient également survenir des tréfonds de ses pensées ! Qu’il est bon également de pouvoir se balader dans la ville de Washington et de rencontrer quelques nouvelles têtes parmi les personnages secondaires. Des révélations se précisent et des relations vont s’enveminer. Anna va même tenter l’impossible : essayer de réconcilier son frère avec son père ! Akalie fait partie de l’intrigue comme si elle lui collait à la peau. Elle est un peu l’instigatrice de tout ce qui se passe, et elle va aller à la rencontre de personnes qui ne sont plus de ce monde pour essayer de trouver ce qui lui manque dans sa quête. Rien ne semble l’effrayer !

Entre les paysages fantastiques et des personnages influents au charisme incroyable, La Gardienne des Clefs offre une nouvelle dynamique à la série avec un autre monde qui s’ouvre. Les six portails sont ouverts, et le dernier, dont on ne sait encore pas grand chose, pourrait s’avérer être décisif pour l’avenir de la planète. Ce troisième tome donne des réponses, qui m’ont plus que convaincues. J’ai été ravi de pouvoir comprendre l’origine des portails et la nécessité de les ouvrir. La conclusion du roman, et de la saga, est une chose qui m’a beaucoup touché. Encore une fois, c’est Anna qui porte l’histoire à bras le corps, toujours bien entourée de ses fidèles collaborateurs ! J’ai été stupéfait par les émotions et la passion véhiculées dans les mots de Jupiter Phaeton. Et, parfois, au détour de quelques dialogues, il y a comme des mantras qui poussent à la motivation et à la réalisation de ses rêves les plus fous. Il y a le passé, et le présent. Ce présent de lecture qui m’a fait passer un très agréable moment ! 😀

Ma note : 5/5

2 Commentaires

  1. Merci merci merciii pour cette fabuleuse chronique !! Alala c’est toujours aussi dingue de te lire ! T’as un tel dynamisme dans ta plume 😍 ! Merci merci merci !!

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It