Akalie O'Lys - Tome 2 : La Reine des Elfes, de Jupiter PhaetonJe suis de mauvaise humeur, c’est peu dire.
Mon père est enfermé derrière des protections magiques infranchissables, Ezra n’a toujours pas pointé le bout de son nez et les elfes ont entamé une guerre civile pour savoir si je serai leur reine ou si je devais mourir d’un carreau d’arbalète dans le cœur. Pour l’instant, je constate que la deuxième hypothèse est la mieux partie, vu le nombre de tentatives d’assassinat dont je suis la cible. Nischar, le gamin-garde-du-corps-elfique-aux-cheveux-plein-de-gel, me colle aux basques pendant que Mélinda, la reine des fées, choisit toujours le meilleur moment pour apparaître et me réclamer sa faveur.
Puis il y a eu un attentat.
À Washington.
Et le portail des dieux a été ouvert.
Autant dire que je ne suis pas près de dormir…

Roman auto-édité – 387 pages – 5,99 euros (ebook) – 15,90 euros (broché).

Une aventure de fantasy palpitante toujours aussi riche en rebondissements qu’en action !

Je remercie chaleureusement Jupiter Phaeton pour ce second tome des épopées d’Akalie ! J’avais adoré le premier opus, grâce à son action débordante, ses instants où l’on ne sait plus trop où donner de la tête et son final qui dénote avec l’ensemble même de l’intrigue ! Et je ne fais qu’espérer que La Reine des Elfes soit dans la même continuité. 😛

Le servant des dieux exerçait tout son pouvoir contre la barrière énergétique qui renfermait Alvyn et le précieux sablier ouvreur de portails magiques. Il se donnait beaucoup de mal pour briser ce bouclier, mais c’était sans compter sur Akalie, située auprès de lui, et qui l’observait sans mot dire. Trop, c’était trop. Il était là à se démener pour qu’aucun résultat n’en ressorte… Akalie décida de lui faire remarquer sa présence en se raclant la gorge. Et c’est bourrée de sarcasme qu’elle débuta la conversation d’une scène pleine d’humour. Il osait la vouvoyer, alors qu’elle avait à peine atteint la majorité, ce qui eut pour conséquence de l’agacer au plus haut point. Et comme il ne semblait plus avoir aucun autre sort en réserve pour mener à bien sa mission, Akalie prit les choses en main en le forçant à aller au bout de ses intentions, histoire de bien lui faire comprendre qu’il ne servait à rien d’insister à ce point

Il était apeuré devant Akalie, qui lui avait demandé avec sa grande délicatesse habituelle de cesser ses idioties. Ça y était, cela ne l’amusait plus. Il brandit une arme ridicule qui faillit déclencher une moquerie d’Akalie, mais c’était sans compter sur son self-control à toute épreuve ! Effrayé, il s’approcha de la barrière protectrice matérialisée autour d’Alvyn sans y prêter attention. Et même si Akalie lui avait bien signifié de ne pas le toucher sous peine de brûlure, cela ne l’empêcha pas de tenter le diable et de hurler de douleur à son contact. Akalie n’en pouvait plus de ce servant des dieux. Il lui paraissait tellement stupide, déjà que, physiquement, il n’était certainement pas taillé pour mettre en valeur la puissance des dieux. Lorsqu’ils sortirent de la grotte pour rejoindre les autres, Nischar, quatorze ans, pointa son arc sur l’individu avec la ferme intention de lui faire passer un sale quart d’heure

Des bouleversements et des révélations à ne plus savoir quoi en faire, alors qu’Akalie se donne des moyens de poursuivre ses propres intuitions…

Ça y est, je viens de refermer la dernière page de ce second tome. Disons que Jupiter Phaeton a un don pour appeler à lire la suite, surtout qu’elle ne laisse pas qu’une seule question en suspens, mais d’innombrables, que ce soit pour l’avenir de la planète ou de notre héroïne favorite ! Ce fût un moment de lecture intense, où rien ne tombe jamais à plat, avec beaucoup d’action, apparaissant dès les premières lignes. Je n’ai fait qu’assister à une montée en puissance du suspense et à vouloir poursuivre ma lecture sans l’arrêter. Les romans de Jupiter ne se lisent pas, ils se dévorent, et ne laissent pas indemnes, surtout lorsqu’il s’agit de son histoire et de ses personnages détonants, au-delà de tout cliché habituel ! J’ai pris une bonne dose de sarcasme et d’humour avec Akalie, qui ne sait pas mâcher ni même retenir ses mots, dans des situations des plus horrifiques. Parce que, forcément, avec ce type de personne, il faut bien se douter qu’à son contact, ce n’est pas une vie simple et paisible qui s’offrira à vous ! Et que dire de toutes ces nouvelles rencontres qui vont faire leur apparition, je pense notamment à Mnémos ou encore à Tania, deux personnages qui vont se présenter sur le devant de la scène et occuper l’intrigue – pour l’embellir et lui apporter tellement plus de contenance – avec brio !

J’ai beaucoup d’admiration pour l’auteure, qui sait inventer des histoires intenses sans pour autant laisser de côté la profondeur de l’intrigue. L’ensemble est mis en avant par des personnages tous aussi recherchés les uns que les autres, avec des passés et des existences qui sont en lien avec leurs ambitions. Ce qui m’a interpellé, c’est que certains protagonistes recèlent bien de secrets, et ils ne sont pas des moindres. Je vous laisse imaginer un peu les bouleversements de situation qui peuvent alors émerger, et ma stupéfaction devant certaines révélations. Je ne m’étais attendu à rien de tout cela, alors les surprises n’en sont que bien meilleures ! J’ai adoré suivre les aventures de Akalie, alias Anna dans son ancienne existence beaucoup plus calme. Elle est accompagnée du charismatique Vlad, le fameux chevalier qui défend la noble cause de la protection de la planète et du sablier sans jamais en démordre. Ezra est lui aussi toujours de la partie, ce changeling est d’ailleurs un véritable coup de cœur pour Akalie, mais est-ce que tout se passe toujours comme prévu dans sa vie ?

La Reine des Elfes est un second opus explosif ! Oui, oui, qui dit attentat dit aussi explosions. Sans oublier ces instants où la vie ne tient plus qu’à un fil et où l’on se retrouve perdu au beau milieu du chaos. Rien n’est jamais figé et ce sont de nouvelles interrogations qui viennent se greffer aux premières, tout en insérant de nouvelles enquêtes. Et même si certains indices sont disséminés un peu partout, il est bien difficile de les relever devant toute cette agitation ! J’aime beaucoup pouvoir lire ce genre de roman, qui permet aussi bien de passer un excellent moment, tout en ayant envie de laisse tomber toutes les autres activités pour lire. Cette intrigue, c’est aussi un déferlement d’émotions contraires. Je ne peux décidément pas rester indifférent devant certains événements, et je me pose aussi la question de savoir ce qui a bien pu arriver au karma d’Akalie pour qu’il lui arrive autant de malheurs ? C’est incroyable, enfin, pas forcément pour elle ! 😛

Ma note : 5/5

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 📚 Quentin Turquet (@blog_acaniel) le

3 Commentaires

  1. Je suis amoureuse de ta plume 😍 merci pour cette chronique époustouflante ! Toi aussi tu nous tiens en haleine et tu nous donnes envie de lire jusqu’à la dernière ligne ! Bravo !

  2. Pingback: [Bilan] C’est parti pour la rétrospective d'Avril ! – Acaniel

Soumettre un commentaire

Ne ratez rien des nouveaux commentaires ! =)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It